0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Letter 44 tome 5

Letter 44 tome 5

LETTER 44
Tome 5 - Décalage vers le bleu


Scénariste : Charles Soule
Dessins : Alberto J Alburquerque « and friends »
Couleurs : Dan Jackson
Edition : Glénat Comics

 
L’équipage du Clarke est parti pour une mission suicide afin d’enquêter sur une mystérieuse structure extra-terrestre dans la ceinture d’astéroïdes. Tous les membres sont tous montés à bord de leur plein gré, mais avec des motivations bien différentes…
Ce 5e opus de Letter 44 est construit comme une succession de one-shot consacré à l’histoire des membres d’équipage du Clarke. Une sorte de genèse admirablement réalisée.
 


Lorsque la docteure Charlotte Hayden reçoit le Prix Nobel de physique en 2002 des mains du roi de Suède, elle est loin de se douter qu’elle va perdre respectivement l’enfant qu’elle porte et son géniteur puis qu’elle va plonger dans une profonde dépression. À quelques milliers de kilomètres de là, l’éminent géologue de Harvard, le docteur Cary Rowan se fait arraisonner par les troupes russes alors qu’il effectue un carottage en Sibérie pour trouver des diamants. Tous deux ne doivent le retour à la vie qu’à un énigmatique Bill Lee. Ce mystérieux Men in Black est chargé de recruter une équipe pour le non moins mystérieux projet Monolith. Elle doit être composée d’autant de civils que de militaires mais uniquement le top du top dans tous les secteurs. Parmi les pistes, le colonel Overholt, le major Drum, le sergent Willett et des civils tels que le docteur Pritchard et la chirurgienne Kyoko Takahashi. Et pour Bill Lee, le recrutement n’est pas des plus aisé mais la fin justifie toujours les moyens.
  
Après s’être fait remarquer il y a 2 ans à Angoulême en étant nominé, le nouveau Letter 44 vient de sortir. Il est peu dire qu’on l’attendait avec fébrilité tant Charles Soule réussit le tour de force de nous surprendre à chaque nouvel opus. Qu’allait-il donc sortir de sa manche cette fois-ci ? Et bien, il s’agit d’un simple flash-back. Oui, bon d’accord, pas si simple que cela car c’est en réalité un ensemble de spin-off, une mise au clair sur le recrutement du Clark. Oui, une nouvelle fois Charles Soule innove et épate. Je l’ai déjà dit, le scénariste américain construit cette série fantastique, et presque apocalyptique, sur le modèle d’une série télé et c’est encore une ficelle du petit écran qui est ici utilisée. Le lecteur en apprend donc davantage sur le passé des membres d’équipage du Clark et cela éclaire bien des choses. D’autant que même les mystérieux constructeurs ont le droit d’exposer leur passé mais là chut…, hors de question de spoiler…


De la même manière, la première chose qui frappe à la lecture de l’album, c’est la différence de style  entre les différents chapitres. On se demande comment Alberto Jimenez Alburquerque a pu être aussi
 
désordonné et puis on comprend que le dessinateur attitré a pris un congé sabbatique. Il ne signe que la couverture laissant à des guest de talent le soin de dessiner son album. Citons pêle-mêle, Joëlle Jones (Lady killer), Ryan Kelly (Coffin Hill) ou encore Langdon Foss. Chaque dessinateur apporte sa pâte à une œuvre collective une nouvelle fois très réussie.

Il persiste malgré tout un regret tout personnel : je m’attendais à découvrir la suite, et peut-être la fin, de cette extraordinaire aventure et je suis contraint d’attendre encore. Alors messieurs Soule et Alburquerque faites vite ;  on a hâte !!
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Reservé
Ex-Libris Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Planche originale Androïdes tome 4
Voir la fiche produit
Reservé
Recherche Androïdes Tome 4
Voir la fiche produit
recherche Miss Deeplane
Voir la fiche produit
Sex & violence
Acheter sur BD Fugue
Danger girl - revolver
Acheter sur BD Fugue
grella
Nottingham grella
Retourner en haut de page