0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Lorinn et Lorinndell

Lorinn et Lorinndell

Acheter sur BD Fugue
Lorinn et Lorinndell
 
D’après l’œuvre des frères Grimm
Adaptation, dessin et couleurs : Maurizia Rubino
Éditions : Les aventuriers de l’étrange

 
Il était une fois une sorcière qui transformait les jeunes filles en oiseaux. Il était une fois Lorinn et Lorinndell, deux jeunes amoureux. Quand la sorcière rencontre les tourtereaux, on ne sait pas qui devrait se méfier de l’autre.
Lorinn et Lorinndell est l’adaptation très réussi d’un conte moins connu des frères Grimm.
 

Il était une fois, au plus profond de la plus sombre forêt, un château. Dans la plus haute tour de ce château se trouvait une pièce remplie d’oiseaux en cage. Et pour surveiller tous ces oiseaux, il y avait une sorcière. A la lisière de la forêt vivait deux jouvenceaux, Lorinn et Lorindell qui s'en allèrent flâner dans les bois pour célébrer leurs fiançailles. Ils savaient que cela pouvait être dangereux mais ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ? C'est alors qu'ils croisèrent le chemin de la sorcière qui transforma Lorinndell en oiseau. Fou de chagrin, Lorinn jura de libérer sa promise…

Depuis plusieurs années, Les Aventuriers de l'étrange ont entrepris d’adapter l'œuvre des frères Grimm. Après des contes merveilleux très connus et d’autres moins, c’est au tour du confidentiel Lorinn et Lorinndell de passer sous la planche à dessin. L'histoire est donc sans surprise : c'est celle du conte. Si la structure est classique, l’adaptation est agréable. Comme le conte ne fait pas partie des plus célèbres des frères allemands, le lecteur découvre les personnages et le cadre au rythme de Maurizia Rubino. C'est ainsi que l'on rentre dans l'album par le côté sombre, en faisant la rencontre de l’immonde sorcière et de son terrible secret. Par la suite, on plonge dans l'univers romantique et beaucoup plus joyeux de Lorinn et Lorinndell. Les deux tourtereaux s'aiment et vont se marier. Mais rien ne va se passer comme prévu et Lorinn ne va pouvoir compter que sur son courage, et un peu de magie, pour sauver sa dulcinée. Cela donne un conte rythmé très agréable à lire. Ce qui fait la force de ces adaptations, c'est leur caractère multiculturel. Après Berthille et les mondes sans espoir, Maurizia Rubino change totalement de style. La dessinatrice italienne tire un trait sur le monde futuriste pour nous immerger dans l'univers fantastico-médiéval du conte. Le style est très typé jeunesse avec des traits et un dessin très anguleux qui apporte une dose de fraîcheur incontestable au vénérable texte. Nul doute qu'il saura plaire aux enfants mais également aux parents qui auront su conserver leur âme de bambin. Et puis ce style un peu exotique est renforcée par une colorisation qui se met au diapason des émotions du moment. C'est à la fois chaleureux et plein de vie et, à d'autres moments, très froid et angoissant.

Une nouvelle fois, les éditions Les Aventuriers de l'étrange réussissent leur pari : proposer une adaptation d'un conte de Grimm à la fois classique et très moderne. Un album qui devrait rapidement trouver sa place, en compagnie de ses prédécesseurs, dans toute bonne bibliothèque qui se respecte.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4438

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

liberge
espace pub super vilains
Retourner en haut de page