0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LOVE KILLS

LOVE KILLS

Acheter sur BD Fugue
LOVE KILLS

Scénario : Danilo BEYRUTH
Dessin  : Danilo BEYRUTH
Edition : SOLEIL

 
Love Kills n’est pas un énième ouvrage sur les vampires, c’est tout simplement une vision revisitée du mythe par l’auteur brésilien Danilo Beyruth qui a su allier violence, suspense et sentiment au sein d’une même histoire.
 
 
Au cœur d’une grande mégalopole, nichée dans un building, dans l’appartement numéro 75 et plus précisément dans la salle de bain, se trouve une baignoire. Rien de plus banal si cela n’est que cette dernière est remplie de terre. Soudain une main sort puis une femme qui reprend une forte respiration. Une fois ses esprits revenus, elle se dirige vers la douche pour se nettoyer et en faire ressortir une jeune fille magnifique, mais marquée par des séquelles de blessures. En attendant de sortir, elle va glisser dans le lecteur VHS un documentaire animalier sur les lionnes d’Afrique et leurs méthodes de traque. Une fois le soir venu, elle sort prendre un verre, c’est là qu’elle rencontre Marcus le cuistot pour la première fois, puis elle se rend dans un night-club en quête d’une proie. Mais Helena va tout de suite sentir la présence d’un autre prédateur dans la salle. La chasse a commencé, ils s’observent, se testent, se poursuivent et se retrouvent dans le parking d’un sous-sol, l’affrontement est inévitable.
 
Love kills de Danilo Beyruth - BDfugue.com

 
A priori, Helena semble être, comme tous les autres vampires, assoiffée de sang et en recherche constante d’une proie. Mais Danilo Beyruth, auteur brésilien de Love Kills semble vouloir donner une autre vision des choses et revisiter le mythe du vampire.

La personne d’Helena est certes sous l’emprise vampirique mais elle va croiser le regard de Marcus sur lequel ses pouvoirs n’auront que peu d’effet et ce sont d’autres sentiments qui vont en surgir. Le duo va devoir faire face à un autre groupe de vampires beaucoup moins sympathiques. Le suspense et les scènes de combat vont ainsi entrer en jeu, à noter que celles-ci sont relativement modernes grâce à un découpage adapté et rythmé. L’histoire devient ainsi prenante et les 244 pages de l’album passent sans aucun ennui.
 
Love Kills de Danilo Beyruth - Album - Livre - Decitre


Le graphisme noir et blanc de Beyruth se trouve particulièrement adapté à la situation. Il alterne des planches très détaillées, avec de nombreuses cases pour les parties lentes, peu d’ellipses, puis soudain lorsque le besoin s’en fait sentir, lorsqu’une scène de combat se prépare, le rythme du découpage s’accélère pour donner naissance à des planches hyper dynamiques.
Cet album est loin d’être gore, même s’il y a forcément certaines scènes de violence justifiées (nous sommes quand même entourés de vampires). L’ouvrage devrait plaire à bon nombre de personnes par son histoire prenante et par le rôle joué par les protagonistes. 
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Deux bandits
Acheter sur BD Fugue
Nottingham
tanco galland
Retourner en haut de page