0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article MANDELA ET LE GENERAL

MANDELA ET LE GENERAL

MANDELA ET LE GENERAL
 
Scénario : John Carlin.
Dessin et couleur : Oriol Malet.
Editions : Seuil Delcourt.

 
Après avoir passé plus de 27 ans dans les geôles du gouvernement sud-africain pour avoir lutté contre l’apartheid, Nelson Mandela rêve de démocratie… Cependant les milices d’extrême-droite comptent bien empêcher cela. Ce récit passionnant de John Carlin nous permet de découvrir comment Mandela a permis d’éviter une terrible guerre civile.
 


En 1990, Nelson Mandela est de nouveau libre après avoir été placé à l’isolement pendant plus de 27 ans. Un nouveau défi s’annonce cependant, il doit parvenir à unifier le pays et à empêcher une guerre civile.
 


En effet, il existe de vives tensions entre les partisans de l’apartheid, ce régime ségrégationniste, et l’ANC, le parti de Mandela. Les blancs, qui dominent la population noire depuis le XVIIIème siècle, craint de perdre le pouvoir et même d’être exterminé si l’ANC parvient au pouvoir. Ces milices, menées par les dirigeants afrikaners, décident donc de demander de l’aide au général Viljoen, un héros de l’armée sud-africaine à la retraite, afin de les unifier et de les diriger.

En 1993, le général accepte et prononce un célèbre discours lors du rassemblement de Potchefstroom, qui n’est pas sans rappeler les différents rassemblements de Nuremberg lors des pires heures du nazisme dans les années 1930… Il est alors à la tête d’une armée de 50 000 hommes.
 

Mais Madiba, le surnom de Mandela, veut absolument éviter une guerre civile. Pour cela, il va utiliser sa patience et son charisme afin de convaincre le général Viljoen d’éviter la guerre et d’entrer dans un processus démocratique…


John Carlin nous parle d’un sujet qu’il connait bien (comme nous le prouve sa préface) puisqu’il a été le témoin privilégié de la naissance de la démocratie sud-africaine telle qu’on la connaît aujourd'hui. En effet, avant d’être scénariste, c’est avant tout un journaliste qui a été correspondant du journal The Independant dans ce pays entre 1989 et 1995. Il a ainsi rencontré Nelson Mandela à de nombreuses reprises, il a également assisté au rassemblement de Potchefstroom et a pu parler avec Constand Viljoen. Sa connaissance lui permet vraiment de rendre ce récit passionnant !

Au dessin, Oriol Malet, nous permet vraiment d’apprécier la lecture de cette BD. Sous ses traits fins, Nelson Mandela semble reprendre vie et le général à l’allure froide au départ connaît une évolution très intéressante.

Une BD à la fois agréable à lire et qui permet d’en apprendre plus sur cette période trouble de l’histoire, vous auriez tort de vous en priver !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3682

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

HYDE originaux
Voir la fiche produit
Artbook Déracinés - Les Origines
Voir la fiche produit
Déracinés Tome 1 et Tome 2 ...
Voir la fiche produit
Lili elle dit
Voir la fiche produit
ravard
300 Grammes chaillet
Retourner en haut de page