0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Métamorphoses

Métamorphoses

Acheter sur BD Fugue

Métamorphoses

 

Scénario : Renard/Schuiten
Dessin : Renard/Schuiten
Couleurs : Renard/Schuiten
Édition : Casterman

 

Les éditions Casterman nous proposent une réédition de l'album Métamorphoses de Shuiten et Renard paru initialement en 2008. Cet intégral des plus singulier regroupe le tome 1 de la série intitulé "Aux Médianes de Cymbiola" (1980) et "Le Rail" (1982), au départ parues dans le mensuel Métal Hurlant avant d’être publiées en albums aux Humanoïdes Associés. Il intègre également un Portfolio de 8 planches, "L'Express", entre les 2 tomes. Une œuvre de jeunesse réalisée à quatre mains où l'on voit s’esquisser les premiers éléments graphiques et architecturaux qui caractériseront les futures œuvres de Schuiten, à savoir "Les citées obscures". Une belle réédition, dédiée à la mémoire de Claude Renard disparu en 2019, qui permettra à celle et ceux qui ne connaissent pas encore de se faire une opinion.
 


L'ouvrage s'ouvre sur une préface de F. Schuiten suivi du titre "Aux médianes de Cymbiola", un récit de science-fiction réalisé pour l'essentiel en noir et blanc, une variation poétique sur le mythe d'Icare et la géomancie, mettant en avant le monde désertique de Cymbiola grâce à des décors grandioses et exotiques. Dans la Cité de Cymbiola, les hommes cherchent à conquérir les cieux, depuis peu un homme accompagné d'un oiseau a débarqué dans la cité. Fort de son charisme, il est parvenu à convaincre un groupe de fidèles que l’homme est capable d'apprendre à voler. Aidés de machines confectionnées par leurs soins, certains fanatiques s’essaient à la conquête du ciel et mettent leur vie en danger lors de périlleuses tentatives. Convaincu de la véracité de ses dires, une expédition est alors mise en place. Un groupe d’hommes et de femmes vont sortir de l’enceinte de la cité afin de s’enfoncer dans le désert et d'y découvrir une mystérieuse pyramide. Le monument semble avoir été laissé à l’abandon, soumis aux assauts du temps et des intempéries, depuis des générations. Une chose est sure, ils s'accordent tous à penser que la réfaction de ce monument leur permettra d'avancer dans leurs recherches et permettra à l'homme de se rapprocher des cieux.
S'en suit une Préface de C. Renard, avec la reproduction d'un Portfolio de 8 planches : ''L'Express''. Transition qui s'ouvre sur un récit couleur, "le rail", mettant en scène un syndicaliste arriviste mis à l'écart du "système". Alors qu’il rentre d’une action politique syndicale située à l'autre bout du pays à bord d’un bolide informatisé, William Davis est victime d’une étrange panne, en plein cœur d’une immense étendue désertique. Banal de prime abord, mais l’incident, va vite prendre une tournure plus dramatique, faisant de Davis une sorte de Robinson moderne égaré à la marge du monde, dans un environnement qu’il ne comprend pas...
En jouant sur la variété des techniques et une mise en page très élaborée, Schuiten et Renard propulsent leurs récits hors du temps, entre science-fiction et fantasme, merveilleux et symbolique. Dans cette œuvre singulière réalisée à quatre mains, le duo d'auteur nous donne à voir un récit particulier, voir déroutant. Le scénario est intéressant, mais peut paraître inabouti, quand on n'est pas habitué à ce genre d'ouvrage.
En effet, qu'il s'agisse de "Aux médianes de Cymbiola" ou du "Rail", l'histoire est plutôt bonne, prenante, mais avec certains développements un peu trop énigmatiques à mon goût. Car si je ne déteste pas le mystère, je n'aime pas trop ces récits, sans réelle fin, ne vous laissant que peu d'explication et vous livrant à vous-même dans sa compréhension. Je suis pourtant convaincu que cette bd, à l'époque de sa sortie avait sans aucun doute son potentiel d'originalité, mais maintenant face aux "Cités obscures", elle fait un peu pâle figure.
Par contre côté dessin, c'est vraiment de toute beauté. Les graphismes en noir et blanc réalisé à la manière d'un carnet de croquis nous laissent voir une multitude de détail, le trait est soigné et les décors très travaillés. Les planches sont très immersives avec un découpage souvent original et des cadrages intéressants. Pour remettre les choses dans leur contexte, à l'époque, François Schuiten travaillait avec son professeur Claude Renard sur une imbrication de leurs univers, chacun dessinant sur chaque planche, retravaillant même ce que l’autre avait pu réaliser, jusqu’à atteindre un résultat satisfaisant les deux auteurs.
La partie couleur quant à elle, très 70's, est de toute aussi bonne facture, avec un esthétique rétro futuriste situé entre l'art nouveau et le steampunk.
Une réédition dédiée à la mémoire de Claude Renard disparu en 2019 qui malgré un scénario un peu léger se doit d'avoir été lu, ne serais-ce que pour les graphismes à couper le souffle.   



Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Robur le conquérant
Voir la fiche produit
L'habitant de l'infini tome 20
Acheter sur BD Fugue
Mirai nikki tome 12
Acheter sur BD Fugue
Sept jours pour une éternité... tome 1
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page