0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article michigan

michigan

Scénario : Julien Frey
Dessins et Couleur : Lucas Varela
Editions : Dargaud

 

Les guerres sont sources de malheurs, mais parfois elles permettent par concours de circonstances de rencontrer l’amour. C’est ainsi qu’Odette, serveuse à Paris a rencontré John, le beau GI. Les auteurs Julien Frey et Lucas Varela nous entraînent sur la route d’un War Bride avec émotion et pédagogie à travers le cœur d’Odette.

C’est l’été à Paris, Maud et Julien sont dans leurs derniers préparatifs pour partir retrouver la famille de Maud de l’autre côté de l’Atlantique et plus précisément à Détroit dans la Michigan.  Maud aurait donc une partie de sa famille expatriée aux Etats-Unis. En réalité, la situation est un peu plus complexe!

Retour en novembre 1944 pour comprendre la situation: Odette est une jeune serveuse dans un café parisien. Paris est alors libre et nombreux sont les Gi américains qui profitent des joies de la capitale et des petites françaises. Mais de ces rencontres vont naître de nombreuses histoires d’amour. C’est le cas pour Odette et John. A la fin de la guerre, nos deux amoureux doivent faire un choix. Vivre en France ou profiter de l’opportunité qu’offre le gouvernement américain: celui de devenir une « War Bride ». Contre l’avis de sa famille, la sœur du Grand-père de Maud, choisira de partir pour les Etat-Unis et de commencer une nouvelle vie.

Ce choix a été réalisé par de nombreuses femmes à la fin de la seconde guerre mondiale. Près de 200 000 européens ont quitté leur famille, leur pays pour suivre leur GI.

D’après une histoire vraie, les auteurs retracent sans jeux de mots le parcours du combattant d’Odette.  L’amour est une chose mais la vie en est une autre. Les War Bride ont obtenus dès le départ un statut de « Femme de Gi » et la nationalité américaine et non un statut d’immigrées. Mais en revanche, elles devaient apprendre à devenir de véritable modèles de femmes américaines, elles devaient subir des formations pour apprendre notamment à cuisiner des cookies, la géographie du pays, l’hymne nationale par exemple. Et une fois sur place, dans leur nouvelle famille, nombre de couple ou de foyer n’ont pas résisté car ces derniers subissaient de pleins fouets les difficultés économiques.

Mais le temps n’efface pas les cicatrices. Odette comme tant d’autres femmes n’ont jamais pu réellement s’identifier. Restant toujours la « petite Française » aux Etats-Unis et « l’Américaine » lorsqu’elle revenait en France dans ce pays qu’elle ne connaissait plus.

 

Un très beau sujet dans lequel Julien Frey et Lucas Varela ont su ramener de l’émotion, de la pédagogie! Dommage, on aurait aimé comme Julien en connaître davantage sur Odette qui a attisé notre soif de connaissance et ceci peut-être au détriment  de pages sur la présentation familiale ou le bilan social des Etats-Unis qui n’enrichissent pas vraiment le sujet principal.

Très beau sujet, très bel album qui mérite toute votre attention.

 

 

 


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Jour le plus long du futur
Acheter sur BD Fugue
l'héritage du colonel
Acheter sur BD Fugue
Paolo Pinocchio
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page