0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Miles et Juliette

Miles et Juliette

Acheter sur BD Fugue
MILES ET JULIETTE

Scénario : Salva Rubio
Dessin et couleur : Sagar
Editions : Delcourt



 

1949. New-York, 52ème rue. Le jeune Miles (Davis), dont la réputation n’est plus à faire, est un trompettiste qui erre la nuit de clubs en clubs à la recherche d’un nouveau son, le son du futur. Miles ne se reconnaît pas dans le bepop, le style jazz en vogue, bien loin de ses aspirations. Pétri de doutes dans cette société américaine conservatrice, il ne peut exprimer tout son talent. Une opportunité le conduit à Paris pour un festival international de jazz. Dès son arrivée, accaparé par Boris (Vian), il découvre le bouillonnant Saint-Germain-des-Prés et ses caveaux enfumés où l’on refait le monde. Son premier concert salle Pleyel fait un tabac, et, c’est à ce moment qu’il remarque Juliette (Gréco), la muse des existentialistes. C’est le coup de foudre ! Il s’en suivra une brève, mais intense histoire d’amour. Considéré comme un Dieu dans ce monde d’intellectuels ô combien différent de son univers new-yorkais, sa vie et sa musique ne seront alors plus les mêmes.
 

 
Comme ils le soulignent en introduction, les auteurs Salva Rubio et Sagar, nous raconte une histoire d’amour inspiré de faits réels. Une histoire simple et intense, un amour passionnel entre deux êtres que tout oppose : lui, Miles jeune jazzman noir, marié et père, dans un pays conservateur et raciste ; elle Juliette, égérie d’un groupe d’intellectuels de gauche, libertine et libertaire, pour qui la couleur de peau importe peu. Mais plus que cette histoire d’amour en elle-même, c’est le double contexte en toile de fond (i.e., le premier est musical avec l’évolution du jazz en cette époque charnière et le second est sociétal entre le Paris et le New-York de de l’après-guerre) qui font tout le charme de cette histoire d’amour passionnante. À lire bien sûr en écoutant le plus célèbre morceau de Miles en France, la BO d’Un ascenseur pour l’échafaud (1957). Enfin, on notera la présence à la fin de cette BD, d’un appendice avec de nombreuses références bibliographiques et documentaires, fort instructif pour mieux contextualiser l’époque et les personnages célèbres que l’on rencontre au fil des pages de cette belle histoire, comme par exemple Charlie Parker, Duke Ellington ou encore Boris Vian et Jean-Paul Sartre.
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3078

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
espace pub jimm
Retourner en haut de page