0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Mon festival

Mon festival

Scénario, dessin et couleurs : Jerlock
Éditions : Tartamudo

Avignon est célèbre pour son pont, son palais des papes et son festival de théâtre. C’est ce monument estival que le jeune artiste Jerlock présente sous la forme d’un très joli carnet croquis. Déambulant dans les rues, il nous livre sa vision, à la fois caustique et sensible, du Festival d’Avignon.

Avignon. La cité des Papes, son célèbre pont et son non moins célèbre festival. C’est ce dernier qui intéresse le jeune dessinateur Jerlock. Avant le festival, les rues sont calmes et vides puis, en quelques heures, les comédiens arrivent. C’est ensuite au tour des techniciens. Heure après heure, les rues s’emplissent, les lieux les plus incongrues se transforment en théâtre. Enfin, il est 11h. L’affichage peut commencer. Dès lors, c’est l’anarchie. Tous les moyens sont bons pour se faire repérer : affiches criardes, tracts provocants, guirlande de libelles. Il faut dire qu’entre le IN et les 1400 spectacles par jour du OFF, le programme ressemble beaucoup au catalogue de La Redoute. Maintenant que c’est lancé, on peut s’attarder sur les spectateurs. Il paraît que tous ces gens qui débarquent en ville sont des caricatures de même et que rien qu’à voir leur tête et leur style, on sait qui ils sont. De stéréotypes en anecdotes, Jerlock nous livre un carnet de voyage dans sa propre ville. Puis tout doucement, le public quitte les bords du Rhône et la cité papale retrouve peu à peu son calme. Jusqu’à l’année prochaine…


 
Un carnet de croquis, c’est ce que le jeune artiste avignonnais Jerlock et les éditions Tartamudo nous proposent. L’artiste déambule dans les rues d’Avignon lors du célèbre festival. Il croque les comédiens qui débarquent, les techniciens qui râlent lors de l’installation et les festivaliers qui errent dans les rues à la recherche de ticket au marché noir ou de la perle rare du OFF. Avec un croquis par page, rehaussé par une mise en couleur à l’aquarelle, l’artiste nous plonge avec maestria dans le plus célèbre festival de théâtre du monde, plus exactement dans son festival. Il livre sa vision des installations, des spectacles et des festivaliers. Il sait aussi rendre hommage aux habitants qui participent plus ou moins activement au festival. Pour le lecteur, c’est davantage qu’une simple immersion dans le festival, c’est une façon de vivre le festival à travers le regard d’un passionné.
 
C’est donc un fort joli carnet de croquis qui nous fait vivre le Festival d’Avignon, qui nous présente les festivaliers et les Avignonnais. Un album tout à la fois compte-rendu du festival et publicité pour la ville. Et à l’image d’une bonne pièce de théâtre on passe donc un bon moment en lisant ce Mon festival.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2790

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Déracinés Tome 1 et Tome 2 ...
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 1 dédicacé
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
valise (faire sa...)
Acheter sur BD Fugue
Le miroir des templiers tome 2 cadavre de chèvre
Acheter sur BD Fugue
une aventure de domenico tome 2 - les frères du sommeil
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page