0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Mon père ce poivrot

Mon père ce poivrot

Acheter sur BD Fugue
MON PERE CE POIVROT

Scénario et Dessins : Stéphane Louis
Couleurs : Vera Daviet 
Editions : Grand Angle

 
Bel hommage d’un fils à son père face à la maladie et plus particulièrement face à l’alcoolisme et à ses conséquences. Un ouvrage touchant livré sous la plume de Stéphane Louis aux dessins si caractéristiques.
 


 
C’est en banlieue à Saint Denis que stagne la vie de ce poivrot de Lulu. Pilier de bar officiel du bar des « 4 marches », Lulu et ses acolytes alcooliques passent le temps à refaire le monde et à oublier leur passé. Pour Lulu, c’est la nostalgie qui l’envahit jusqu’au coma éthylique. Il se souvient de ces bons moments avec sa femme Louisette et son fils Remy, tous les deux partis à cause de son penchant pour l’alcool. Ou bien encore de son enfance dans la famille Lefort en Bretagne où il a reçu sa première paire de chaussures dans les années 50 pour son certificat d’étude. Allez encore un dernier et on va se coucher se dit Lulu, jusqu’à ce qu’il aperçoive à la télé un reportage qui pourrait bien changer sa vie.
 

 
Le sujet traité dans cet ouvrage par Stéphane Louis n’arrive pas par hasard. Même si ce livre est une fiction, il est largement inspiré de souvenirs d’enfance vécus par l’auteur. Ce dernier a voulu rentre hommage à son père emporté par une terrible maladie qu’est alcoolisme.
 

 
Certains diront que ce n’est pas une maladie mais une dépendance qui mène à des soucis de santé puis à la mort. C’est le parcours vécu par Lulu et par 20 000 personnes qui en meurent chaque année dans la honte aux yeux de l’opinion publique.
 
Stéphane Louis a réussi à dépasser ce tabou et nous livre avec courage les étapes subies par son père, mélangeant la dépendance, l’agressivité, le manque mais surtout la solitude. Car l’alcoolique est conscient de cette autodestruction, de ce vide qu’il est en train de construire autour de lui et de cette impuissance à lâcher la bouteille. 
 


Le lecteur se retrouve ainsi impuissant face à la déchéance tout comme les témoins qui passent devant les gendarmes pour parler de Lulu et de se qu’il est avant tout : un homme, un père, un mari, un ami.
 
Merci Stéphane louis pour cette tranche de vie.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4193

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Original Personnel Kantikomata
Voir la fiche produit
Carmen Mc Callum T18
Voir la fiche produit
Planche originale Mon Père ce Poivrot
Voir la fiche produit
Quartier Fovela
Voir la fiche produit
conan
josse FAR CRY
Retourner en haut de page