0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article MORNING STAR

MORNING STAR

Les démons sont partout. Heureusement, le Morning Star est là pour les empêcher de pénétrer notre monde ! Un monde angoissant et gore où se mêlent la réalité et le fantastique, Un monde imaginé par Massimo Rosi et sublimé par l’univers graphique de Paskal Millet.

À l’hôpital Arcadian de Nouvelle Orléans, Trevor Reed va vivre une nouvelle nuit de cauchemars. Tel un papillon enfermé dans sa chrysalide, il hurle à mourir. Les infirmiers se rendent à son chevet mais ils n’ont pas le temps de préparer les calmants que le corps de Reed se transforme en une lumière vive déclenchant une onde qui expulse les infirmiers, les déchiquetant au passage pour finir par coller leurs lambeaux de chairs sur les murs.
 

Le lendemain, la police même l’enquête. Parmi eux Aaron Teller qui se dit être membre du FBI. En réalité il fait parti du Morning Star. Accompagné d’Olga et de Max, ils appartiennent à une société secrète gérée par la Vatican dont l’objectif est de contrôler les monstres qui tentent de pénétrer dans notre monde.

Dès les premières cases, Massimo Rossi a réussi à planter rapidement le décor et l’intrigue. Les personnages sont présentés successivement mais de manière très logique permettant au lecteur à la fois de faire connaissance avec les protagonistes mais également d’être rapidement dans le feu de l’action. Le récit est rythmé et gore comme nous pouvions nous y attendre.

Aaron Teller le mystérieux, Max Laguard (le collègue alcoolo) et la voyageuse Olga Kandewsky appartiennent à une société secrète gérée par le Vatican mais comme le précise Aaron, ils n’en n’ont rien à foutre de Dieu, ils sont là pour lutter contre leurs propres démons. Heureusement pour lutter à armes également, Olga possède certains pouvoirs, notamment celui de voyager à travers un sarcophage car elle est avant tout une gardienne. La gardienne du Royaume des morts.

Vous l’aurez compris, le lecteur doit s’attendre à une certaine ambiance mêlant fantastique, horreur, le tout à quelques rues de chez vous. Le lecteur va trembler et tomber sous le charme de cet univers. Mais une bonne histoire en BD n’est rien sans un dessin qui le sublime. Cela tombe bien car Paskal Millet est dans son jardin. Il propose un univers, son univers, hyper détaillé, frissonnant grâce à son encrage généreux et ses décors angoissants. Quant aux personnages, ils sont clairement identifiables, expressifs  et n’apportent aucune confusion.

Paskal Millet mérite largement votre égard et attention ! Vous pourriez rapidement tomber sous le charme de son style et celui du personnage. Il ne tient qu’à vous de le propulser au plus haut niveau en l’aidant notamment à soutenir « Morning Star ».

Crowdfunding du Volume 2

 



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3324

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

lionel chouin
ortiz Ortiz
Retourner en haut de page