0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Niala

Niala

Acheter sur BD Fugue
Niala
 
Scénario : Jean Christophe Deveney
Dessin : Christian Rossi
Couleurs : Elise Follin et Ariane Borra
Éditions : Glénat
 
Niala est l’esprit de la forêt, une jeune et jolie femme qui suit les préceptes des singes bonobos : « faites l’amour, pas la guerre ! ». Dans une époque colonialiste pas si lointaine, elle va démontrer toute la justesse de sa philosophie.
Loin de la polémique qui a précédé sa sortie, Niala est un album érotique où l'humour est omniprésent, un hommage aux grands récits d’aventure et surtout un vibrant plaidoyer pour la tolérance.
 

Depuis que la forêt est forêt, la vie de la tribu des Hommes Totem est rythmée par l'esprit de la forêt. Étape obligée vers l'âge adulte, les apprentis adolescents doivent passer une nuit, seul dans la forêt et rencontrer ledit esprit de la forêt. Il s'agit de Niala, une jeune, jolie et entreprenante jeune femme. Son créneau « faites l'amour pas la guerre ! » lui vient des singes bonobos qui l’ont recueillie et élevée, singes qui sont reconnus pour leur libido sans limite ni tabou. Mais Niala n’inspire pas que la tribu des Hommes Totem. Dans cette époque coloniale, l'esprit de la forêt s’attelle également à démontrer les bienfaits de sa pensée aux religieux et autres aventuriers de tout poil qui s'aventurent dans ces contrées mystérieuses. Pour Niala, il suffit parfois d'un simple coup de main pour que les autres retrouvent un sens à leur vie…

Avant même sa sortie, cet album a suscité une vive polémique. « Raciste ! » et « misogyne ! » étaient les quolibets qui lui était flanqué ainsi qu'à ses auteurs. Le tout était « fondé » sur une rumeur et un communiqué de presse de la maison d'édition. Si le but était de faire le buzz, c'est réussi; mais l'album, que vaut-il ? Au risque de désespérer certains décoloniaux et autres postcoloniaux, ce serait plutôt un plaidoyer pour la tolérance ! Alors bien sûr, Niala est une femme, noire qui plus est, et aux mœurs légères. Est-ce que cela fait d'elle un être inférieur ? Absolument pas !  Au contraire, c'est elle qui montre et démontre aux aventuriers colonialistes des années 50 les bienfaits de la négociation et de la diplomatie. Si avec ça, elle ne se révèle pas nettement plus civilisé ! L'esprit de la forêt rajoute aussi un zeste de sensualité et c'est bien pour faire exploser le procès qui pourrait lui être fait en « woman washing ». Niala n'est certainement pas un ersatz de Tarzan. Il s'agit plutôt d'une femme forte, féministe avant l'heure (on est toujours dans les années 50) et totalement propriétaire de son corps. Et ce même lorsqu'un homme lui vole une partie de ses fantasmes. Ce n'est pas une simple une bimbo, une marie-couche-toi-là (comme auraient dit nos grand parents), c'est une femme indépendante qui sait ce qu'elle veut. À travers une série de petites histoires, Jean-Christophe Deveney nous emmène dans un monde et une époque qui n'est plus. Il rend ainsi un hommage féminisé au grand récit d'aventure en leur insufflant une touche érotique. C'est surtout l'humour qui marque la lecture. Les dialogues sont extrêmement croustillants et totalement décalés. Il ne faut cependant pas être réticent au second degré mais, depuis Montesquieu, les Français sont passés maître dans l'art de l'antiphrase. Le dessin de Christian Rossi se met totalement au diapason des mini intrigues. Comme Niala est un esprit, le lecteur doit attendre quelques pages pour enfin la découvrir. L'album débute donc avec des mâles dominants dont on devine qu’ils vont vite s'effacer. Tant mieux car l'esprit de la forêt est absolument irrésistible ! Sous le crayon du dessinateur de WEST, elle acquiert un charisme et un charme absolu. Comme Johnny Weissmuller à son époque, elle crève magistralement l'écran. Il y a également un personnage qui ne faudrait pas oublier : la forêt.  Qu’elle soit représentée du ciel, de la rivière ou encore à même le sol, c'est une véritable ode à la forêt primaire ! Là encore, le choix de la mise en page a été mûrement réfléchi. Ce damier essentiellement classique nous renvoie à une époque révolue, toujours celle des grands récits d'aventures ! La boucle est bouclée.

Niala est un album extrêmement original. C'est un plongeon dans un passé révolu, un roman d'aventure tout autant qu'un hommage avec une pointe d'érotisme, de féminisme et beaucoup de tolérance.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3996

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Retour vers le futur
Voir la fiche produit
Le Village aérien
Voir la fiche produit
Etat des lieux - dédicacé et ...
Voir la fiche produit
20 ans du guerre
Voir la fiche produit
les gouttes de dieu tome 6
Acheter sur BD Fugue
gunnm last order tome 2
Acheter sur BD Fugue
black cat tome 17 - foncez
Acheter sur BD Fugue
Le Henanff
espace pub PASS VIP
Retourner en haut de page