0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Olympus Mons T03

Olympus Mons T03

Olympus Mons T03
 
Hangar 754
                                            
Scénario : Christophe Bec
Dessin : Stefano Raffaele
Couleurs :  Digikore Studios
Couverture : Pierre Loyvet
Editions : Soleil
 

 
Le compte à rebours pour sauver l’humanité est lancé. Alors que le vaisseau extra-terrestre échoué sous la mer et qui menace la Terre de destruction globale est l’enjeu de toutes les convoitises, son homologue retrouvé sur Mars est la seule chance d’empêcher cette destruction. Un troisième tome très intéressant qui arrive à insuffler un bon rythme à l’histoire et à dévoiler peu à peu les secrets de la série.

 


Le médium Aaron Goodwin en est persuadé, il reste peu de temps avant que le vaisseau extra-terrestre retrouvé sous la mer de Barents ne déclenche une catastrophe qui balaiera l’humanité. Déjà, il fait preuve d’une étrange activité… Mais pour empêcher cet apocalypse programmé, il a besoin de l’aide des Russes car la solution se trouve sur un autre vaisseau alien échoué au sommet du mont Olympe, la plus gigantesque montagne martienne. Or, la seule femme capable de l’atteindre est Elena Chevtchenko, dernière survivante de l’expédition russe envoyée sur la planète rouge. Mais seule, sous-équipée, sans espoir de retour, elle fait face à un immense défi. Les Russes ont de toute façon une longueur d’avance sur tout le monde car voilà près de 70 ans qu’ils étudient une épave issue de la même technologie. Ils sont donc les seuls à pouvoir mettre Aaron et Elena en contact et parvenir, peut-être, à sauver l’humanité.
 


Alors que le rythme des deux premiers albums m’avait paru trop lent, celui-ci redresse la barre de façon tout-à-fait satisfaisante. L’histoire avance, les révélations s’enchaînent, les différentes pièces du puzzle commencent à s’assembler et on est tellement pris par le récit qu’on ne peut pas lâcher l’album avant de l’avoir terminé. C’et sans doute lié, mais j’ai aussi ressenti plus d’empathie pour les personnages principaux qu’auparavant car ils prennent ici des décisions difficiles et courageuses sans compter qu’au bout du troisième tome, on commence à mieux les connaître, et donc à s’attacher à eux (en particulier vis-à-vis d’Elena qui tient bon dans une situation désespérée). Apprécions aussi l’originalité de présenter les Russes comme les principaux protagonistes de l’histoire, alors que les Américains sont complètement largués, et donc comme les seuls à pouvoir sauver la Terre. On peut ne pas aimer Poutine et être un peu fatigué de voir les Russes toujours cantonnés aux rôles de méchants dans les fictions occidentales.
 

Le dessin est toujours agréable, et Stefano Raffaele peut exprimer son talent avec des décors très variés dans le temps et l’espace, et aussi  avec de l’action dans une mise-en-scène qui a du punch. L’utilisation de l’ombre et de la lumière, en particulier dans les scènes sous-marines, est des plus réussie.
Tout cela annonce de très bonnes choses pour le quatrième tome.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3324

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche originale Androïdes tome 4
Voir la fiche produit
Recherche Androïdes Tome 4
Voir la fiche produit
recherche Miss Deeplane
Voir la fiche produit
Euro 2016 - La BD officielle
Acheter sur BD Fugue
Les conquérants de Troy tome 1 (soleil petits prix 2016)
Acheter sur BD Fugue
L'assassin royal tome 2 - l'art
Acheter sur BD Fugue
lionel chouin
BLary Ortiz
Retourner en haut de page