0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article OPTIC SQUAD

OPTIC SQUAD

Acheter sur BD Fugue
OPTIC SQUAD
Tome 1 - Mission Seattle

Scénario : Sylvain Runberg
Dessin : Stéphane Bervas
Couleurs : Florence Fantini
Editions : Rue de Sèvres


 
En 2098, pour pallier les agissements du milieu, une section d’agents spéciaux va être créée sous le nom d’Optic Squad. Un premier tome plein de dynamisme et d’action qui fonctionne parfaitement sous la directive de Sylvain Runberg et Stéphane Bervas
 


Seattle, novembre 2098, dans les coulisses d’une boîte de nuit, un groupe d’individus discute ferme la négociation d’une nouvelle drogue prête à être mise sur le marché. Un homme et une femme sont là pour jouer les testeurs mais le chef de gang commence à avoir des doutes sur leur fiabilité, il les soupçonne d’être des agents doubles. Pour les démasquer, il va les asperger d’un liquide inflammable pour les faire craquer… en vain.
 

Et pour cause, tous les deux appartiennent à une agence gérée par l’Etat du nom d’Optic Squad. La particularité de ces agents est d’avoir une nano caméra implantée au niveau des yeux. Ainsi à distance, leurs collègues sont capables d’anticiper et d’envoyer rapidement des secours par drones. Ils peuvent également leur envoyer des doses de calmants pour pallier toutes les situations. C’est ainsi que Kathryn Horst et Valdo Reyes, son collègue, ont pu faire face à leur problème. Car leur véritable mission est avant tout de démanteler tout un réseau de trafiquants sexuels où de jeunes mineurs sont vendus comme esclaves sexuels à de riches notables.
 

 
Dans une cinquantaine d’années, la vision du monde proposée par Sylvain Runberg n’aura fait qu’empirer. La technologie aura fait de grands pas mais sera aussi bien exploitée par l’Etat que par la pègre. L’agence Optic Squad aura cependant vu le jour et l’auteur suppose que ses agents seront implantés d’une nano caméra oculaire permettant le contrôle à distance de leurs réactions.
Cette dernière condition va permettre à l’auteur de créer des surhommes et plus surprenant, une héroïne qui va s’affranchir de cette technologie et qui arrivera d’elle-même à contrôler ses pulsions. Cet état de fait va permettre à l’auteur de mettre en place un fil rouge autour de Kathryn et sur son passé, encore mystérieux dans ce premier tome.
 

Souvent, les premiers tomes sont des albums de mise en place. Ici, les auteurs ont trouvé le truc pour mettre les lecteurs dans le bain et les entraîner rapidement dans l’action et le suspense. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’étude des personnages n’a pas été bâclée.
Côté dessin, sans être le meilleur, celui de Stéphane Bervas s’adapte bien à la situation mais mériterait un peu plus de lisibilité dans les arrière-plans.
 
Un très bon premier tome qui se clôture mais qui ouvre un tome deux avec une nouvelle mission et des fils rouges qui ne demandent qu’à évoluer.
 
 

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Face cachée tome 2
Acheter sur BD Fugue
konungar tome 2 - les guerriers du néant
Acheter sur BD Fugue
Warship Jolly Roger tome 1 - sans retour
Acheter sur BD Fugue
Nottingham
Mazel porcel
Retourner en haut de page