0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Pepe Carvalho La solitude du manager

Pepe Carvalho La solitude du manager

Acheter sur BD Fugue
Pepe Carvalho
La solitude du manager
 
D’après Manuel Vazquez Montalban
Scénario : Hernan Migoya
Dessin et couleurs : Bartolomé Segui
Éditions : Dargaud
 
Pepe Carvalo est engagé pour enquêter sur le meurtre d’un manager qu’il avait rencontré bien des années auparavant. C’est l’occasion pour le célèbre détective privé barcelonais de plonger dans les arcanes d’une Espagne en proie à la transition démocratique autant que dans ses souvenirs.
Une adaptation réussie d'une aventure du plus célèbre des détectives espagnols.
 

1969, alors qu'il se rend à San Francisco, Pepe Carvalho se lie d'amitié avec Antonio Jauma, manager de la branche espagnole d'une multinationale nommée Petnay. Évidemment Carvalho ne lui dit pas qu'il travaille pour la CIA mais cela n'empêche pas les deux hommes de passer plusieurs jours ensemble découvrant la vallée de la mort ou la cité du vice : Las Vegas. Bien des années plus tard, Jauma est retrouvé assassiné. Les circonstances de ce meurtre semblent claires. Le cadavre était dépourvu de slip mais avait une petite culotte dans sa poche : règlement de compte avec un souteneur violent! D'autant que le défunt était très porté sur la chose. Sur son agenda, il avait précisé que s'il lui arrivait quelque chose, il fallait contacter le détective privé Pepe Carvalho et c'est justement ce que sa veuve décide de faire. Pour l'ancien espion, cette affaire sent mauvais : il y a trop d'incohérences. Il accepte donc l'enquête et plonge autant dans ses souvenirs que dans cette Espagne qui s’éveille à peine à la démocratie. Cette Espagne tiraillée entre les appétits de liberté des uns et la volonté de conserver ses petits privilèges des autres. Une enquête à haut risque donc…

J'avais été totalement emballé par Tatouage, la première adaptation de ce classique de la littérature noire espagnole par Hernan Migoya et Bartolomé Segui. C'est dire ma fébrilité à la réception du deuxième album. Je ressors de ma lecture un peu mitigé. Les romans de Manuel Vazquez Montalban sont à l"Espagne ce que ceux de Jean-Patrick Manchette sont chez nous. Ils sont remplis, pour ne pas dire bourrés, de références historiques. Certes il y a de nombreuses notes de bas de page qui aident le lecteur à comprendre le contexte. Mais comprendre n'est pas s'immerger. Et l'Espagne des années 70 n'est malheureusement pas apprise à l'école. Ce qui pourrait n’apparaître que comme un détail est assez handicapant pour le déroulé de l'intrigue. Toutes proportions gardées, c'est comme imaginer Carlos,  le terroriste, chanter Big bisous. L'autre écueil réside dans la litanie des flash-backs. Ils sont évidemment utiles mais leur intégration est parfois chaotique et le lecteur ne sait plus toujours quand il est. Qu'on se rassure, cette intrigue est néanmoins sombre à souhait et c’est bien l’essentiel ! On se délecte à suivre les méandres de l'enquête de Pepe Carvalho. La galerie de personnages secondaires ajoute une bonne dose de suspense et il faut attendre les toutes dernières pages afin de connaître le commanditaire de ce meurtre ; et tant pis si on se doutait déjà depuis un petit moment que l'homicide était en lien avec Petnay. Et puis, il y a le héros ou devrais-je dire UN héros. On en apprend un peu plus sur ce détective au grand cœur, amateur de bonne bouffe et de jeux de mots. Cela en fait un personnage attachant, mélange de Nestor Burma et d'Eliot Ness, un personnage à la Sergio Leone ! Cette alchimie, on la retrouve dans le dessin de Bartholomé Segui. Le dessinateur ibérique transcrit à merveille les ambiances tendues de l'Espagne post-franquiste en alternant la lumière de l'espoir à la noirceur souhaitée par certains. Cette obscurité, on la retrouve souvent dans les expressions des personnages comme dans les décors renforçant encore un peu le ton de l'intrigue.

Cette deuxième enquête de Pepe Carvalho est plutôt bon cru. Dès qu’on a pris le parti de faire abstraction du contexte, on assiste à une plongée dans les souvenirs du célèbre détective Barcelonais en même temps que dans les cloaques du pouvoir et les bas-fonds de la ville Catalane. Un monument de la littérature policière espagnole et désormais de la bande dessinée européenne.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3851

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

L'ombre d'un monstre
Voir la fiche produit
Mise en couleur de Fanch Karadec
Voir la fiche produit
Un drame en Livonie
Voir la fiche produit
Blood And Tears
Voir la fiche produit
Gipsy tome 2 - les feux de sibérie
Acheter sur BD Fugue
Les chroniques de la lune noire tome 16 - terra secunda tome ...
Acheter sur BD Fugue
Blueberry - intégrale tome 2
Acheter sur BD Fugue
frasier
tanco Germano
Retourner en haut de page