0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Petite maman

Petite maman

Scénario & Dessin : Halim
Editions : Dargaud

 

Dans l’enfer quotidien de la violence, Brenda tente de survivre et prend à cœur son rôle de petite maman. Un livre poignant et terrifiant sur la maltraitance qui vous fera passer de la compassion à la colère. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Brenda est née au mauvais endroit, au mauvais moment. Sa mère n’a alors qu’une quinzaine d’années lorsqu’elle la met au monde. Le père quant à lui ne fait plus partie de l’équation. Bien trop jeune, trop immature, trop seule, Stéphanie la maman ne supporte pas sa vie, sa situation et par extension, sa fille. La jeune Brenda grandit sous les coups, les humiliations, les hurlements comme si sa mère la rendait responsable. Mais avec ses yeux d’enfant, Brenda ne se rend pas compte de cette situation au contraire, elle mûrit très vite et prend rapidement des responsabilités au point de devenir une petite maman pour sa mère.

 

Finalement Brenda a le sentiment d’être heureuse malgré la situation, jusqu’à l’arrivée de Vincent dans leur vie. Contre toute attente, le nouveau compagnon de sa mère ne va pas être un soulagement, au contraire ! C’est le diable en personne qui arrive et qui va faire monter d’un cran l’horreur du quotidien. Brenda continue de grandir et deviendra maman à son tour mais saura-t-elle se créer une nouvelle vie?

Une claque, sans mauvais jeu de mot, voilà ce que j’ai reçu. Rarement je n’ai autant été touché et marqué suite à la lecture d’une bande dessinée. Non pas forcement par le sujet mais par la manière dont l’auteur Halim lui  donne vie. Les premières planches sont un peu difficiles à comprendre mais le puzzle se met rapidement en place et là, vous êtes pris au piège de la lecture. Vous allez accompagner la petite Brenda dans sa descente aux enfers, dans cette vie des enfants maltraités. Le lecteur devient impuissant, tel la petite fille il subit les violences de plein fouet, incapable de répondre, incapable de venir en aide à cette petite fille. Vous allez pleurer, vous aurez envie de vomir tellement l’auteur met de l’intensité dans son récit. C’est tout simplement un grand pavé dans la marre qui brise cette chaine du silence qui couvre en France, la mort de deux enfants par jour pour maltraitance.

 

Pour arriver à ce niveau, l’auteur va utiliser plusieurs atouts, comme de longues planches sans dialogue, telles de longues plages de silence qui vous font monter les larmes aux  yeux. Ou bien encore cette vision surréaliste où les scènes sont racontées avec une naïveté, des mots d’enfants, bref la vision des choses vues par Brenda et tout ceci collé sur des planches dont le dessin violent, insoutenable, est lui destiné aux adultes,  ce qui provoque un paradoxe saisissant.

Dernier petit conseil, ne regardez pas la dernière planche avant la lecture car l’auteur fait monter la pression sur les dernières pages avant de livrer la fin.

Vous l’aurez compris, cet album est un gros coup de cœur qui j’espère va réveiller les consciences.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2790

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Un monde libre
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page