0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Quelques jours à vivre

Quelques jours à vivre

Scénario : Xavier Bétaucourt
Dessin et Couleur : Olivier Perret
Editions : Delcourt

A travers une BD documentaire, les auteurs ont su dépasser le stade de la simple lecture pour dévoiler la vérité sur l’unité des soins palliatifs où l’objectif n’est pas d’accompagner jusqu’à la mort mais de donner de la vie et de la joie pour partir heureux de ce service
 
A l’hôpital Victor Provo de Roubaix, comme dans beaucoup d’autres villes, il existe une unité où les patients finissent leur jour. Cette unité porte le nom de soins palliatifs et souffre de beaucoup de préjugés. C’est dans cette unité que va démarrer la carrière de Juliette, une jeune infirmière.  Après les présentations d’usage, Juliette est prise en charge par ses nouvelles collègues et assiste lors d’une réunion à la passation des informations entre l’équipe de jour et l’équipe de nuit. Loin de l’image qui lui en avait été délivrée, Juliette va découvrir de ses propres yeux un autre monde, non pas celui de la mort mais au contraire celui de la joie de vivre.
 

 
Afin de réaliser cet ouvrage de type documentaire, les auteurs Xavier Bétaucourt (au scénario) et Olivier Perret (au dessin) ont totalement été mit en immersion et obtenu la totale adhésion du personnel soignants. Loin d’être influencé et de présenter le service des soins palliatifs comme la petite maison dans la prairie, l’album « quelques jours à vivre » présente ce service avec une véracité impartiale.
Souvent imaginé comme mouroirs où on dépose les personnes en fin de vie en attendant la grande faucheuse pendant que le personnel boit le café,  la réalité est bien différente. Chaque personne quelque soit son activité au sein du service joue un rôle primordiale et indispensable. De l’infirmière au médecin en passant par les aides soignantes ou encore les psychologues, leurs rôles est à la fois d’accompagner les patients mais également les familles, soigner la maladie mais également les peines de cœur,  essayer de remplir au maximum les dernières volontés allant jusqu’à l’organisation d’un mariage dans l’hôpital. Bref l’objectif n’est pas d’accompagner jusqu’à la mort mais de donner de la vie et de la joie pour partir heureux de ce service.
 

Maintenant on comprend mieux pourquoi chaque membre du personnel éprouve des difficultés à intégrer les soins palliatifs et surtout pourquoi ils ne veulent plus en partir car pour eux, leurs patients ne sont pas des gens en fin de vie. Ce sont des être humains et ils ne peuvent s’empêcher d’éprouver de la peine, voir de la culpabilité le jour du grand départ.
 
Pour résumer, Quelques jours à vivre mérite une attention toute particulière même si vous n’êtes pas adepte du genre. Le dessin d’Olivier Perret est sobre, digne du sujet traité, le découpage est efficace, pas de longueur. Les scènes quotidiennes sont justement entrecoupés de notes histoire permettant d’évoquer notamment la naissance de ses services, l’évolution des soins, la précarité qui mène à la maladie ou encore l’euthanasie.
Un album à découvrir pour brise les idées reçues.










 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2897

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace NB Le Scarabée d'or
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Noir et Blanc ...
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Couleur - Paul ...
Voir la fiche produit
Malvoulant t2
Voir la fiche produit
les madeleines de mady tome 1
Acheter sur BD Fugue
Mairunovich tome 1
Acheter sur BD Fugue
Notes tome 9 - Peu d'or et moult gueule
Acheter sur BD Fugue
louis
liberge Terpant
Retourner en haut de page