0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Salud!

Salud!

Chronique : Salud !
Scénario : Philippe Thirault.
Dessin et couleur : Nadar.
Editions : Futuropolis.

 

 
         Dans les années 70 Antoine en a assez d’être livreur à Paris. Alors après s’être marié à Iria, une espagnole, il décide de tout plaquer pour aller vivre en Galice et faire fortune !
 
L’album commence dans les rues de Paris, Antoine Deregnaucourt est un SDF parmi les autres lorsqu’il apprend la mort de Franco, dictateur de l’Espagne depuis plus de 30 ans. Antoine se souvient alors de sa vie passée, lorsqu’il était riche dans son pays d’adoption…


Marié à Iria, une espagnole de La Corogne, il décide d’aller vivre en Espagne pour faire fortune ! Ils s’installent alors chez les parents d’Iria. Très rapidement, il se lasse de cette situation car Antoine est épris de liberté et plutôt du genre impatient !


Grâce à son beau-frère très influent dans cette Espagne franquiste, ils vont pouvoir ouvrir un bar-restaurant : le « O’Bistrot ». Très rapidement l’affaire devient florissante et Antoine devient riche, très riche ! Mais cela n’est pas le propriétaire car la loi espagnole interdit qu’un bien appartienne à un étranger.
 


Cependant, Antoine ne se sent pas bien dans cette société espagnole encore sous le contrôle d’un dictateur autoritaire bien qu’en fin de règne. La population a peur et certain n’hésitent pas à dénoncer le discours d’Antoine qui est un brin anarchiste… Il se met alors à boire et va même jusqu’à frapper sa femme qui ne va pas supporter l’humiliation ! Il prend mauvaise décisions sur mauvaise décision et sa vie va finir par basculer…

Philippe Thirault nous livre ici l’histoire d’un homme qu’il a rencontré et dont l’histoire l’a touché. Il nous raconte la descente aux enfers de cet homme qui était pourtant monté très haut ! On se prend parfois à détester Antoine à cause de son égoïsme, de son comportement mais on est également parfois touché par sa naïveté et son envie d’aider les autres…

Le dessin de Nadar est vraiment magnifique. En effet, les couleurs vives qu’il a choisie mettent en valeur les traits fins de son travail et correspondent, selon moi, aux couleurs de l’époque et de l’Espagne que l’on s’imagine. Bref, on peut dire que son dessin nous plonge totalement dans cette histoire…

A découvrir rapidement !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2600

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Mon père était boxeur
Voir la fiche produit
Brezza Les deux lunes de Roseloch
Voir la fiche produit
Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Entre deux averses
Acheter sur BD Fugue
lorsque lou (relié)
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
wambre gallo
Retourner en haut de page