0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article SAYONARA MINISKIRT

SAYONARA MINISKIRT

Acheter sur BD Fugue

SAYONARA MINISKIRT

AUTEUR : Aio MAKINO

EDITEUR : SOLEIL MANGA

 

 

Un nouveau manga où l’on pose la question de la féminité. 

Dans l’univers du lycée, où les hormones travaillent les garçons qui pour la grande majorité considère les filles comme des morceaux de viande et où les filles cherchent encore comment vivre leur féminité, l’auteur pose la question de la sexualité. Il ne s’agit pas de jeux de touche-pipi. Mais de la manière dont chacun perçoit l’autre sexe et de la fragilité des jeunes filles de cet âge.

L’héroïne qui est devenue méconnaissable après s’être coupée les cheveux et habiller en garçon (c’est un ressort très régulier dans les mangas), décide de vivre une vie normale. Mais elle se heurte aux garçons qui la dénigrent, mais également aux filles qui ne comprennent pas son choix.

On retrouve différents personnages plutôt caricaturaux, entre les gros lourdauds, le lycéen parfait qui tombe amoureux d’elle, les filles qui rejettent l’héroïne. 

Mais le personnage le plus intéressant est à mon sens, une des lycéennes qui justement pousse à l’extrême sa féminité, affirmant même ne pas être gênée par les attouchements. Il est évident que cela est faux, mais il montre les mécanismes de défense que peuvent adopter différentes personnes face à la masculinité toxique. Et son attitude projetée sur les autres les fait paraître presque hystériques et dont les légitimes inquiétudes apparaissent par conséquent disproportionnées.

Le plus dérangeant dans ce manga et la généralisation des « pervers ». Parmi les lycéens, il ne semble n’y avoir qu’un seul garçon qui n’est pas intéressé par le physique des filles, même dans les transports en commun, il semble rempli d’hommes voulant toucher les lycéennes en jupes. On a vraiment l'impression qu'il n'y a que cela !

En filigrane, l’auteur dénonce également les médias qui mettent en avant des jeunes filles (trop jeunes) légèrement vêtues. Surtout au Japon où les groupes de préadolescentes vendent des milliers de disques habillés de mini-jupes (d’où le titre du manga ! )



Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
Hit the Road en Noir et Blanc giemsi
Retourner en haut de page