0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Souterrains

Souterrains

Scénario, dessin : Romain Baudy
Couleurs :  Albertine Ralenti
 

 
Germinal à la sauce horror-fantasy avec une pincée de steampunk, c’est le menu proposé par cet excellent one-shot de Romain Baudy. A consommer sans modération.
 


Lucien est mineur, il travaille dur pour subvenir aux besoins de sa famille. Mais un jour la direction annonce l’arrivée d’un chariot mécanisé. Lucien se porte volontaire pour le tester en équipe réduite car il a besoin de la prime. Mais Henri, son beau-frère, y voit une concurrence déloyale menaçant de remplacer les mineurs afin d’augmenter les profits de la direction. Il réussit à convaincre Lucien de prendre de la dynamite afin de provoquer un accident lors du test. Dans les profondeurs de la terre, les choses ne se passent pas comme prévues, la machine se révèle être un humanoïde mécanisé et Lucien paniqué manque de tuer tout le monde en utilisant sa dynamite. Coincée sous terre, l’équipe ne pourra compter que sur leur compagnon d’acier pour espérer regagner la surface. D’autant plus qu’ils ont dérangé une étrange peuplade souterraine et les formidables créatures qu’elle a réduites en esclavage. Faits prisonniers, les mineurs vont découvrir un monde fantastique qu’ils ne soupçonnaient pas.
 


Il n’y a pas à dire, si Zola avait mis plus de robots et de trolls dans Germinal, j’aurais trouvé sa lecture moins indigeste au collège. C’est ce mélange original, de réalisme social et de fantastique débridé, que Romain Baudy réussit grâce à un savant dosage. Le sous-texte sur la condition ouvrière et l’arrivée du machinisme est renforcé par une intrigue passionnante où on découvre une civilisation souterraine oubliée, dans la grande tradition des récits d’aventure du début du XXème siècle. Cette belle histoire est servie par des dessins réussis, des personnages semi-caricaturaux qui permettent de faire ressortir quelques belles gueules chez les mineurs, mais aussi un monde et un bestiaire souterrain tout-à-fait inspirés, que ce soit pour les décors naturels, le peuple indigène ou les impressionnantes créatures fantastiques. Le tout est bien servi par des couleurs qui loin d’être limitées par l’aspect sombre et monotone du monde souterrain, nous offre une belle variété de tons selon les situations, rendant les scènes agréables et faciles à lire.
Bref, cet épais album (134 pages tout de même) se distingue de la production courante et mérite assurément votre attention.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2790

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
Suis le Fleuve tome 1 - ...
Voir la fiche produit
Britten et associé
Acheter sur BD Fugue
Dahlia noir - édition deluxe (cartonnée)
Acheter sur BD Fugue
Les 4 as tome 25 - et la déesse des mers
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page