0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Sukeban Turbo

Sukeban Turbo

Scénario : Sylvain Runberg
Dessin et couleurs : Victor Santos
Editions : Glénat Comics
 
Une gamine de 17 ans, au look déstructuré, dirige un gang de revendeuse de drogues. A coup de club de golf, elle plonge toujours plus dans la violence jusqu’à ne plus savoir gérer le chaos produit.
Un thriller psychologique et violent sur fond de culture urbaine et de rage adolescente.
 
A 17 ans, on est naïf et insouciant. Mais pour Shelby Buckman, c’est qualificatifs sont dépassés. Il faut dire que le passé de la demoiselle a de quoi effrayer les honnêtes gens. Fan de la culture japonaise des 70’s, et surtout d’un mouvement féminin et féministe : le sukeban ; elle dirige, en son hommage, un petit gang : les Sukeban Tribes. Look à la mode, mix de musique techno, racket et revente de cocaïne, MDMA et autres amphétamines, voilà les activités de nos jeunes filles. Et pour les loisirs ? Rien de tel qu’une ballade en scooter, club de golf à la main pour fracasser quelques bobos de passage. Ce petit plaisir n’est malheureusement pas du gout de Jared. Ce petit caïd de 25 ans fournit la marchandise aux Sukeban Tribes. Il ne se gène pas pour le faire savoir à Shelby.

Elle, qui n’a connu que le chaos dans sa vie, décide alors de passer à la vitesse supérieure. Est-ce à dire qu’elle va prendre un nouveau départ ? que la rédemption est au bout du chemin ?
 
Sukeban Tribes est la première création originale de Glénat Comics. Après avoir importé des séries à succès déjà sortis. Après avoir sorti des  titres simultanément en France et aux USA ; parmi lesquels les exceptionnels Letter 44 et autre Lady Mecanika, l’éditeur tricolore relève un nouveau défi : faire le chemin inverse et envahir les Etats Unis.

Et l’album a tout pour réussir ce pari. La cadre tout d’abord : le New York actuel avec ses lignes de fracture entre les hipsters de Brooklyn et Williamsburg et les bas fonds. Les personnages, ensuite : de Sam, leader d’un boys band aux dealer Jared et Reedo en passant par les filles du gang. La plus forte est, sans conteste, la jeune Shelby. Refusant l’étiquette que la société veut lui coller, elle se débat pour construire sa propre existence. Dernier ingrédient, et pas des moindres, l’intrigue ! Dès les premières pages, le lecteur est immergé dans des destins qui se construisent, qui se croisent, s’entrechoquent et qui parfois explosent en plein vol. Un mélange de thriller urbain, de ballade sanglante et de portrait social d’une adolescence égarée. Un cocktail entre Orange Mécanique, Kill Bill et Taxi Driver.
Tout cela est mis en image par Victor Santos. Après Polar, le dessinateur espagnol revient de ce coté de l’Atlantique. Fort de son expérience US, il a répondu présent au pari de Glénat Comics. Les personnages sont ultra charismatiques et l’ambiance, noire au possible. D’autant plus noire que la mise en couleur directe à l’aquarelle renforce cette impression d’obscurité.

 
Au final, vous l’aurez compris, si ce comics est made in France, il n’en reste pas moins une superproduction digne de plus grands studio. Il ne me reste plus qu’à lui souhaiter un immense succès des deux cotés de l’Atlantique.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2831

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Village aérien - édition Noir ...
Voir la fiche produit
Blood And Tears
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Krys Farell - Opération Wild Boars
Voir la fiche produit
Drifter tome 1 - Crash
Acheter sur BD Fugue
Orphelins tome 2 - Les esprits de l'ombre
Acheter sur BD Fugue
hubsch
hubsch hubsch
Retourner en haut de page