0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article The Big Guy and Rusty the Boy Robot

The Big Guy and Rusty the Boy Robot

Scénario : Frank Miller, Geof Darrow
Dessin :  Geof Darrow
Couleur : Dave Stewart
 
 
Superbe réédition de la BD culte de Frank Miller et Geof Darrow, enthousiasmant hommage de deux auteurs américains à la culture manga et à son plus illustre représentant, Osamu Tezuka.
 


Dans un laboratoire japonais, une expérience génétique tourne mal et crée un monstre gigantesque, aussi haut qu’un immeuble, et qui se met aussitôt à dévaster la ville. L’armée nippone étant complètement dépassée par la puissance de la créature, l’Etat-major se tourne vers leur seul espoir : Rusty, un robot ayant l’apparence d’un petit garçon et conçu pour être la dernière ligne de défense du Japon. Hélas, Rusty n’est qu’un prototype non encore testé, et sa petite taille est un handicap face au gabarit de son adversaire. Les Japonais demandent alors l’aide des Américains, qui leur envoient leur propre arme secrète : Big Guy, un robot qui porte bien son nom. L’improbable duo devient alors la dernière chance de sauver l’humanité…
 


Le scénario à la fois simple et farfelu rebutera les amateurs de science-fiction réaliste aux intrigues complexes. Mais il atteint parfaitement son but : combiner afin de leur rendre hommage les grandes lignes des films de monstres japonais type Godzilla et des shonen mangas dont le maître est Osamu Tezuka, le créateur d’Astroboy (aussi connu comme Astro le petit robot dans nos contrées). L’histoire n’est donc qu’un prétexte pour nous offrir des scènes jubilatoires de combat entre des monstres et des robots en plein milieu d’une ville surpeuplée. Et indéniablement, la grande réussite de l’album est due aux dessins incroyables de Geof Darrow, dont la générosité, le sens du spectaculaire et la minutie du détail n’ont que peu d’équivalents dans le 9ème art. On se prend à admirer pendant de longues minutes les nombreuses scènes pleine page ou en double pages.
Plus de 20 ans après l’album paru chez Delcourt, Glénat nous offre une réédition à la hauteur de l’œuvre des deux monstres sacrés du comics que sont Geof Darrow et Frank Miller. Ce qui saute aux yeux en premier est la nouvelle colorisation, exit les couleurs un peu flashy de l’album Delcourt, Dave Stewart opte pour des tons plus sombres, moins fantaisistes, qui permettent de profiter pleinement du trait de Geof Darrow. Ce seul fait justifierait l’achat de la nouvelle édition, mais on a droit en plus à une histoire courte inédite, aux couvertures des numéros américains et à une galerie d’illustrations. Que demander de plus ?
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2847

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le château des Carpathes
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
N, de Stephen King
Acheter sur BD Fugue
Pretty deadly tome 1 - L'écorcheuse
Acheter sur BD Fugue
Robocop, mort ou vif tome 2
Acheter sur BD Fugue
louis
esme louis
Retourner en haut de page