0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article The Wrenchies

The Wrenchies

Acheter sur BD Fugue Scénario, dessin, couleur : Farel Dalrymple
 
 
Récit original mêlant science-fiction et horreur et très éloigné de la production mainstream, aussi riche que complexe.

 

Dans un passé récent, Sherwood et son frère Orson, deux adolescents jouent dans les bois quand ils pénètrent dans une étrange caverne où ils sont attaqués par un monstre à forme humaine et découvrent une amulette magique qui transporte Sherwood ailleurs. Dans le présent, Hollis est un ado solitaire qui s’habille en super-héros et adore les comics, en particulier celui intitulé The Wrenchies (littéralement les « clés à molettes »). Il découvre que son voisin est l’auteur du comics, ce qui va le projeter dans une aventure comme il n’en a jamais rêvé. Dans un futur incertain, une bande d’enfants et d’adolescents baptisée les « Wrenchies » (d’après le nom du vieux comics qu’ils ont trouvé) essaye de survivre dans une terre post-apocalyptique polluée et peuplée de monstres cauchemardesques dont les plus dangereux sont les terribles Shadowmen. …



On peut le comprendre en lisant le résumé, le scénario de The Wrenchies est aussi riche que complexe, imbriquant plusieurs époques et plusieurs réalités les unes dans les autres, même si au final ce n’est pas très difficile à suivre quand on lit les 300 pages de ce récit ambitieux, tout du moins pour le premier niveau de lecture. Car on se rend vite compte que le récit est truffé de métaphores et de références, mais qui ne sont pas toujours simples à saisir. On comprend bien que ce futur polluée où seuls survivent les enfants et où les adultes se transforment en monstres est une critique de l’état du monde que nous laissons à nos enfants, et que le passage à l’âge adulte sonne généralement le glas de notre volonté à rendre le monde meilleur. Mais il y a beaucoup plus à comprendre et à interpréter autant dans le scénario que dans le dessin et seul les plus méticuleux arriveront à tirer la substantifique moelle de cette étrange histoire.

Le dessin est tout aussi riche que le scénario. Dans un style bien à lui, éloigné du réalisme de la production courante mais sans que ce soit dérangeant, Farel Dalrymple peut donner la pleine mesure de son talent en effectuant un gros travail sur la mise en page, le cadrage et les couleurs qui ne cessent de varier pour s’adapter au récit.



En bref, un album à conseiller à ceux qui cherchent de l’originalité et une certaine profondeur, et qui veulent explorer l’univers d’un auteur qui sort des sentiers battus. Une Bd indépendante certes, mais sans un sujet terre-à-terre (pour ne pas dire ennuyeux) et un dessin qui pique les yeux, comme c’est trop souvent le cas à mon avis.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Dédicace couleur Malvoulant
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
gantz tome 15
Acheter sur BD Fugue
hikaru no go tome 6
Acheter sur BD Fugue
toto l'ornithorynque tome 1 - toto l'ornithorynque et l'arbre magique
Acheter sur BD Fugue
quidam
Merwan The Babe tome 1
Retourner en haut de page