0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Undertaker 4.L'ombre d'Hippocrate

Undertaker 4.L'ombre d'Hippocrate

Scénario : Xavier Dorison
Dessin : Ralph Meyer
Couleur : Caroline Delabie
Editions : Dargaud
 
 
L’ogre de Sutter Camp a échappé à Jonas Crow. Il emmène Rose qui espère pouvoir être sauvée. Pour l’undertaker, il est hors de question de le laisser s’enfuir une nouvelle fois. Accompagné de Lin, il se lance à la poursuite de celui qui le hante depuis les pires heures de la guerre.
Suite et fin du second diptyque de la série western de Xavier Dorison et Ralph Meyer. Un album toujours aussi génial. Longue vie à l’Undertaker !
 
 


Pour le croque-mort Jonas Crow, l'affaire semble fort mal embarquée. Une nouvelle fois, il a laissé filer Jérominus Quint.  L’ogre de Sutter Camp a même réussit un double exploit: il a blessé Jonas qui a été obligé de tuer le colonel Warwick. Finalement, Quint s'est  enfuit, emportant avec lui Rose condamnée à le suivre pour espérer survivre à ses blessures. Malheureusement, l'ogre s'est également se faire agneau. Il multiplie les bons gestes afin d'obtenir la reconnaissance de ses patients. Reconnaissance qu'il transforme ensuite en autant de pièges pour Jonas. Et lorsque cela ne suffit pas, il n'hésite pas à utiliser la manière forte, allant jusqu'à saborder un bateau. Et puis, il y a des nouveaux venus dans cette course poursuite. Une équipe de Marshals entre dans la danse. Pour l'undertaker, cela ne fait aucun doute, ils sont à sa recherche. Le voila donc pris dans une partie  à trois. Réussira-t-il à sauver Rose tout en élimant le monstre qui le hante depuis les heures sombres de la guerre et, en même temps, à échapper à la justice?

Quatre ans! Cela fait quatre ans, et donc quatre albums, que le lecteur a découvert une autre version (loin de celle de la WWE!) de l’Undertaker. Avec ce 4e opus se termine le deuxième diptyque. Xavier Dorison réalise un excellent scénario. Rien ne manque ! La course poursuite est parfaitement rythmée. Les rebondissements et autres péripéties sont  nombreux et surprenants. Quand aux personnages, c’est la revanche des seconds couteaux. Si Jonas dévoile un peu de son histoire et de ses sentiments,
 

c’est surtout Lin et Rose qui se trouvent au cœur de l’intrigue. Néanmoins, le véritable élément remarquable de l’album et de la série, réside dans le refus du manichéisme. Il est vrai que faire d’un fossoyeur le héros, c’est déjà connoté tant la profession compte de dignes représentants. Joans Crown est l'antihéros parfait. Il ne respecte ni la loi, ni les hommes, alors les femmes... Il est du genre qu'on adore détester, davantage Clint Eastwood ou Terence Hill que John Wayne! Mais dans cet album, il a de la concurrence. Son adversaire, Jérominus Quint partage ses cotés clairs et obscurs. Qu’on se rassure, il n’est point de psychologie ici mais uniquement des questions sur le bien, la mal, l’amitié et l’amour. Coté dessin, on retrouve le duo Ralph Meyer/ Caroline Delabie. Le dessinateur de IAN retrouve son personnage fétiche et nous, on se régale. Le découpage et le choix des cadrages fait toujours mouche ! La mise en couleur, elle, nous renvoie à cette période où l’Ouest Américain était encore à conquérir.
 
L’ensemble est dès lors très convainquant et nul doute que cet Undertaker est bien le digne héritier de l’Homme qui tua Liberty Valence. Et je pèse mes mots !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3324

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Virginia T03 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T01 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T02 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Achille talon - intégrale tome 6
Acheter sur BD Fugue
Miss pas touche - coffret tome 1 à tome 4
Acheter sur BD Fugue
Siegfried tome 2 - la walkyrie
Acheter sur BD Fugue
lionel chouin
wambre Ortiz
Retourner en haut de page