0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Une affaire d'Etats. Octobre 1995, le juge Borrel est assassiné à Djibouti.

Une affaire d'Etats. Octobre 1995, le juge Borrel est assassiné à Djibouti.

Chronique : Une affaire d’Etats.
Scénario : David Servenay.
Dessin : Thierry Martin.
Edition : Noctambule.

 

 
        Votre mari est mort. Il s’est immolé par le feu au Goubet. C’est par ces mots douloureux que l’une des affaires d'États les plus emblématiques de la Ve République va débuter. Une enquête passionnante sur l’affaire de l’assassinat du juge Borrel à Djibouti.

         Après avoir entendu le Consul de France lui annoncer la mort de son mari, la vie d’Elisabeth Borrel va basculer en octobre 1995. Très rapidement, elle acquiert la conviction que son mari, magistrat détaché en mission à Djibouti, ne s’est pas suicidé mais qu’il a été assassiné.
 




        En effet, les circonstances de sa mort sont troubles : le corps a été découvert par des gendarmes français quelques heures plus tôt à quelques mètres de la Mer Rouge. Dans sa voiture, quelques mètres plus haut, un bidon d'essence. Mais ce qui pousse Elisabeth à s’interroger c’est la présence de la sacoche du juge dans son salon. A l’intérieur de celle-ci, une enveloppe contient l’équivalent de 50.000 francs en devises Djiboutiennes mais surtout une lettre dans laquelle Bernard Borrel parle de ses dettes contractées pour assouvir sa passion : la collection de médailles militaires. Cela éveille les soupçons de toute la famille car selon eux ce n’est pas possible que le juge ait mis fin à ces jours pour une raison aussi futile ou une dette aussi peu élevée.




        L'affaire Borrel est donc lancée car sa femme va alors décider de se battre pour faire éclater la vérité ! Mais son combat va se révéler extrêmement difficile puisqu’elle doit affronter la raison de deux Etats : Djibouti et… la France ! Elle va donc devoir lutter contre l’armée, les services de renseignements et donc deux chefs d’Etats : Ismaël Omar et Jacques Chirac.
 
 
        En 20 ans de combat, Elisabeth Borrel et ses avocats ont accumulé de nombreuses preuves pour prouver que son époux a bien été assassiné mais, à chaque fois, des obstacles se dressent pour empêcher la justice de faire son travail. Ils parviennent cependant à obtenir le soutien de certains journalistes et notamment celui de David Servenay, le scénariste de cette BD.
 


        On sent d’ailleurs le travail journalistique dans cet ouvrage puisque les faits sont expliqués de façon claire et précise. Le journaliste-scénariste est objectif et nous explique point par point pourquoi il s’agit bien d’un assassinat et non pas d’un suicide. Il explique également les différentes théories qui pourraient avoir abouties à cet assassinat. Enfin, il nous explique en quoi sa carrière a également été freinée à cause de son investissement personnel dans cette enquête.
 
      Le dessin de Thierry Martin est vraiment intéressant. Il donne une identité propre à chaque protagoniste de l’affaire et, de façon plus générale, son trait est élégant. Enfin, on peut également mettre en avant le travail soigné des couleurs.
 
      Ce roman graphique est donc vraiment passionnant pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’une des affaires les plus troubles de la Vème République. A mettre dans toutes les mains !
 


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
L'ombre d'un monstre
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Myrmidon au pays des cow-boys
Acheter sur BD Fugue
Myrmidon dans l'espace
Acheter sur BD Fugue
le roman de renart tome 1 - les jambons d'Ysengrin
Acheter sur BD Fugue
quidam
Merwan The Babe tome 1
Retourner en haut de page