0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Valois 3.Furia Francese

Valois 3.Furia Francese

Acheter sur BD Fugue
Valois
Tome 3 - Furia Francese
 
Scénario : Thierry Gloris
Dessin : Jaime Calderone
Couleurs : Angelo Iozza
Édition : Delcourt
 
Charles VIII est sur la route du royaume de Naples. S’il souhaite traversé les Etats pontificaux, il doit s’entendre avec le pape Alexandre VI Borgia. Pour Henry et Blasco, cette alliance ouvre de nouvelles portes. Mais attention, dans ce nid de vipères qu’est l’Italie du XVe siècle, les situations peuvent se retourner très rapidement.
Clôture de la magistrale saga que Thierry Gloris et Jaime Calderon ont consacré au lancement des guerres d’Italie !
 

1495, le jeune et instable roi Charles VIII rêve d'Italie. Plus précisément, il convoite le royaume de Naples. Il a déjà fait traverser les Alpes à son armée. Mais pour rejoindre Naples, il faut passer par les États du pape Alexandre VI Borgia. La choses se corsent lorsque l'on sait que le roi a en son conseil le cardinal de Carpentras Giuliano Della Rovere, ennemi juré des Borgia. Les deux monarques comprennent cependant assez rapidement qu'il vaut mieux qu'ils soient amis plutôt qu’adversaires. Conseil d'ailleurs susurrer par la sublime  Giulia Farnèse ! Le pape accueille donc l'armée royale et consacre Charles VIII de France, roi de Naples. Le roi laisse le trône de Saint-Pierre à Alexandre VI. La cérémonie à peine terminée que le jeune Blasco fait parler de lui. Ne supportant pas de voir la belle Lucrèce Borgia offensée, il s'interpose; ignorant qu'il a à faire à Giovanni Sforza, l'époux de Lucrèce. Qu'à cela ne tienne, le jeune catalan noie son chagrin avec Henri dans une taverne lorsqu'il croit voir un fantôme de son ancienne vie. De son côté, le roi Charles VIII décide de reprendre l'offensive tout en prenant soin d' « inviter » un des fils du pape à le suivre. Dans cette poudrière qu’est l'Italie du XVe siècle, les alliances changent tellement souvent et tellement vite qu'on n'est jamais trop prudent. Mais est-ce que cela suffira ?

S'il est bien une date de l'histoire de France qu’absolument tout le monde connaît, c'est bien 1515. Entendons-nous bien. Même si on sait qu'il s'agit de la victoire de François 1er à Marignan, c'est davantage sa symétrie que sa véritable signification qui s’est imprimée dans les esprits. Cette victoire, elle marque le début du règne de François 1er. Elle a une valeur symbolique puisqu'elle fait de lui un roi victorieux. Et puis, elle conforte les visés fleurdelysées sur la péninsule italienne. Pourquoi me direz-vous et bien tout simplement par le jeu de succession ; et cela depuis Charles VIII. C'est donc ici que débute notre série consacrée justement à l'expédition italienne de Charles VIII l’affable, marquant le début des guerres d'Italie. Bien qu'étant une période fort complexe et fort intéressante, Thierry Gloris privilégie le prisme de l'individualité. C'est ainsi qu'on avait fait la rencontre d'Henri de Tersac, jeune noble française sans un sou et de Blasco de Villalonga, jeune bourgeois Barcelonais en fuite. Dès leur premier regard, ces deux-là se sont tellement détestés qu'ils se sont plus jamais quittés. On les retrouve donc à la cérémonie durant laquelle l'alliance entre le Vatican et le royaume de France est consacrée. Mais à peine la cérémonie terminée que le tempérament volcanique de Blasco fait parler de lui. Cette bagarre avec Giovanni Sforza, l’époux de la belle Lucrèce n'est que la première d'une longue série. Mais l'album est bien plus qu'une simple succession d’échauffourées et de batailles. Le scénariste tient le lecteur en haleine par de nombreux rebondissements et retours en grâce aussi spectaculaires qu'inattendus. Et comme l'Histoire n'est jamais assez enthousiasmante, il y rajoute les péripéties des deux héros imaginaires ; mélangeant harmonieusement leurs amours, leurs espoirs et leurs désillusions. L'ensemble est magistralement mis en images par le génial Jaime Calderon. Il suffit d'une simple recherche Google pour comprendre tout le travail préparatoire : les principaux protagonistes sont plus vrais que nature ! Pour eux, comme pour les autres, le travail sur les visages est d'une minutie d'orfèvre. Chaque émotion, chaque sentiment est transcrit avec un maximum d'intensité. Cette précisions, on la retrouve dans les costumes et dans les décors. En intérieur comme extérieur, ils fourmillent de détails qui les rendent aussi somptueux que réalistes. Pour faire simple, le dessinateur espagnol fait mieux que nous montrer la Renaissance, il devient artiste de la Renaissance tant chaque planche, chaque vignette est soignée avec toujours une originalité portée au cadrage. Seul petit bémol, la colorisation qui tasse un peu l’œuvre du maître.  Mais là je dois avouer que cette critique est faite par rapport au sublime portrait d’ouverture en sépia !

L’Histoire de France est une source inépuisable de scénarii. Lorsque Thierry Gloris et Jaime Calderon s’en emparent cela donne un cycle une c'est une saga magistrale !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4141

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
de cape et de crocs - coffret tome 1 à tome 3
Acheter sur BD Fugue
Ghostbusters tome 2 - Un flirt avec la mort
Acheter sur BD Fugue
nés pour cogner tome 6
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
blary chroniques non essentielles
Retourner en haut de page