0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Panthers in the hole

Panthers in the hole

Scénario : Bruno Cénou
Dessin : David Cénou
Editions : La boite à Bulles


 
Etre de peau noire sur le sol américain dans les années 60 est déjà pour certains une preuve de culpabilité. Les trois d’Angola, membres des Black Panthers passeront leurs vies à lutter pour leurs droits.
« Panthers in the hole », un récit poignant accompagné d’un dossier « didactique » en fin d’album qui ne pourra plus vous laisser dans l’ignorance et suscitera peut-être des envies d’engagement !
 
 
En Louisiane, la prison d’état nommée « Angola » tient son nom du pays d’origine des premiers travailleurs forcés. Cette prison se veut être un modèle de réinsertion basé sur une idéologie chrétienne et dirigé par un directeur mégalomane. On y apprend à lire, réparer des voitures ou encore jardiner. Mais la réalité est toute autre : 70% des condamnés le sont à perpétuité, on y rentre, on y travaille et on y meurt.
 


C’est dans ce charmant petit établissement que vont être incarcérés Robert Hillary King, Albert Woodfox et Herman Wallace dans les années 70. Trois membres actifs des Black Panthers qui en plus de la convivialité des lieux vont être placés à l’isolement après avoir été à priori injustement accusés du meurtre d’un gardien. A cette époque, même sans preuve, la couleur de peau et le passé de délinquant du trio ne vont pas jouer en leur faveur. Robert King sera libéré en 2001. Herman Wallace en 2013 (et décèdera 3 jours après sa sortie). Quant à Albert Wood fox il sera libéré en 2016 après 43 années passées à l’isolement.
 

 
« Panthers in the hole » est une véritable plongée dans le monde carcéral tel qu’il est vécu aux Etats-Unis et plus particulièrement à travers les yeux de ceux qui se feront appeler les «Trois d’Angola ».  Certes, ils ne sont peut-être pas à la base des enfants de cœur mais ils sont avant tout des hommes avec des droits. Toute leur vie ils n’ont cessé de lutter contre la ségrégation à travers le mouvement des Black Panthers que cela soit à l’extérieur mais aussi à l’intérieur « d’Angola ».
 


Car l’enjeu de ce livre est bien de faire prendre conscience à travers cette source d’information et le dessin réaliste du duo Cénou des conditions carcérales  en vigueur dans l’un des plus grands pays démocratique. Ce livre est l’engagement de King ; Wallace et Woodfox dans leur défense des droits de l’homme ont obtenu depuis longtemps le soutien d’Amnesty International, ce qui donne un gage de confiance dans la fidélité de la retranscription du scénario de Bruno Cénou.

Mais le combat n’est pas terminé, après plus de 40 ans d’isolement, Albert Woodfox poursuit ses efforts à sa sortie, toujours avec la même flamme. « Ne baissez pas les bras, le combat continue. ». « Panthers in the hole », un récit poignant accompagné d’un dossier « didactique » en fin d’album qui ne pourra plus vous laisser dans l’ignorance et suscitera peut-être des envies d’engagement.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2596

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

NEO-ATOMICUS
HOT SPACE NEO-ATOMICUS
Retourner en haut de page