0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article ASPIRINE

ASPIRINE

ASPIRINE

Scénario et Dessins : Joann SFAR
Editions : RUE DE SEVRES


 
Pas facile d’être une ado surtout quand cela fait 300 ans que cela dure. C’est le cas d’Aspirine, le personnage de Joann Sfar qui utilise toutes les facettes de cette jeune vampire pour détailler le mal être des jeunes. C’est cru, vulgaire, parfois violent mais tellement vrai.
 

 Yidgor est un jeune garçon pas très différent des autres. Petit à lunettes, un peu renfermé, cet étudiant en philosophie donnerait tout pour vivre quelque chose de différent, quelque chose de magique. Cela tombe bien, il a pour camarade de cours à la Sorbonne Aspirine. Pour le coup, Aspirine est bien différente des autres filles, elle est tout simplement un vampire. Mais un vampire de 300 ans mal dans sa peau et qui en a marre de sa vie pourrie sans surprise, marre de ce corps chétif d’une adolescente dans lequel elle est coincée. Et pour arranger le tout, Aspirine vit avec sa sœur Josacine, belle jeune femme qui profite de ses charmes pour trouver ses proies alors qu’Aspirine doit se contenter de mecs relous qu’elle croise et dévore sur son chemin. Une aubaine pour Yidgor que de devenir l’esclave de sa vampire et vivre ainsi son aventure magique.
 

Les vampires ont-ils les mêmes soucis que les mortels ? Visiblement, l’éternité n’est pas si facile à vivre surtout pour Aspirine qui doit vivre dans ce corps d’adolescente et avec tous les inconvénients de cette magnifique période de la vie. 300 ans que cela dure !
 

Un sujet déjà travaillé par Sfar au sein de sa bibliographie mais ici l’auteur traite à travers son personnage du mal être des jeunes. Aspirine est sans cesse rebelle vis-à-vis de la société, de sa famille et surtout d’elle-même. De quoi faire un bon nombre de rapprochements avec la réalité. Sfar réussit à rendre ce personnage crédible (au-delà de ses phases vampiriques) à la fois par son attitude mais surtout par son franc parlé, voire sa vulgarité. Bref, tu l’emmerdes, elle t’arrache le cœur.
L’histoire en elle-même est assez fluide et se lit sans difficulté, sans perdre le lecteur. Graphiquement pas de surprise lorsque l’on connait le travail de l’auteur, on sait à quoi s’attendre, les codes sont cassés et c’est ce que l’on attend d’un album dont l’histoire a pour objectif de nous divertir.
 
On aime Sfar ou pas mais il faut reconnaître que cette histoire est plutôt originale et bien travaillée à mon sens.


 
 
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2413

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

donjon potron-minet tome -98 un justicier dans l'ennui
Acheter sur BD Fugue
les olives noires tome 2 - adam harishon
Acheter sur BD Fugue
La vallée des merveilles tome 1 - chasseur-cueilleur
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
SOBD SOBD
Retourner en haut de page