0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'utilisateur LABANDEDU9

Blood and Steel

Blood and Steel
Tome 1 à 7
 
D’après l’œuvre de Jozev
 
Scenario : IP Felix                                      Type : Manhua
Dessin : Unicorn Studio                            Editions Française : Kotoji
Genre : Aventure / Arts Martiaux
 

 
Pour remettre l’œuvre dans son contexte, celle-ci est basée sur une série de romans d'arts martiaux hongkongaise écrite par Jozev.
 
Les 7 premiers tomes en mains, nous constatons de belles couvertures au style graphique très soigné représentant, pour chacun d’eux, un personnage particulier de l’œuvre.
 
T1 :
 
Le résumé du dos un peu court mais permettant de comprendre rapidement ce sur quoi l’œuvre va porter, à savoir : le périple d’un maitre épéiste et de son disciple. Les premières impressions sont plutôt correctes, sans engouement spécial.
 
Dés les premières pages, nous remarquons la qualité des dessins. Les combats ne se font pas attendre et l’arrivée de deux individus à l’allure sage, disciplinée et sûr d’eux même se fait grâce à une mise en scène digne d’une entrée au cinéma ...
Nous apprenons finalement que ces deux épéistes font partie de la célèbre école d’arts martiaux de Qingcheng. Cette école catégorise leurs disciples par un système d’échelons. Ce système sophistiqué permet, grâce à l’entrainement, aux faits d’armes et autres prouesses, de gravir les échelons afin d’accéder aux plus hautes fonctions.
 
Au sein de cette école s’exerce un jeune épéiste talentueux de 17 ans … Yan Xiaoliu (Yan le sixième) ou plutôt Yan Heng après avoir était renommé par le maître lui-même.
Tout parait tranquille et sous contrôle jusqu’à ce que des disciples de l’école Wudang, se présentent à l’école Qingcheng, non sans arrogance, comme les meilleurs combattants du monde…
 
Ce premier tome, vous l’aurez compris, se dévore. Malgré le fait qu’il est plutôt difficile de se mettre dans l’ambiance des premières pages dans toute saga, force est de constater que les personnages et l’intrigue se mettent en place avec une facilité déconcertante.
 
Après quelques recherches personnelles, il s’avère que cette bande dessinée retrace quelques pans de l’histoire des arts martiaux Chinois avec son contexte historique et géographique. De plus, la fin du tome -hors histoire- apporte son lot d’explication sur les combats et sur les différentes épées.
 
Blood & Steel est donc une série à ne surtout pas manquer car tout porte à croire que l’intrigue et les combats vont devenir de plus en plus intenses … On en redemande.
 

 
T2 :
 
La première partie de ce tome est centrée sur le combat entre le bras droit de la confrérie de Wudang et He Zisheng maître de l’école Qingcheng. Le combat est intense et notre disciple Yan Heng observe attentivement le moindre mouvement des deux combattants.
Après une victoire inattendue, Yan Heng est contraint de fuir la scène des duels. Celui-ci est poursuivi par Xi Zhaoping de Wudang, le meilleur membre des « corbeaux noirs » ayant vaincu le jeune prodige Song Dehai en lui brisant le bras.

Par chance, Yan rencontre sur sa route un certain Jing Lie, qui décide d'affronter en duel le poursuivant de Yan.
Ce deuxième tome est très intense. Le combat principal est très bien réalisé et la mise en scène nous plonge littéralement dans le duel. En revanche, il faut s’y prendre à plusieurs fois pour comprendre certaines actions ce que les initiés n’auront aucun problème à faire.
Contrairement au premier tome, la lecture est beaucoup plus rapide car l’accent est mis sur l’action. Les explications lors du déroulement des combats sont limpides et les aides complémentaires à la fin du tome sont appréciables.
La fin du tome marque également le début de la série avec simplement des images qui font comprendre que l’aventure ne fait que commencer. Sans spoiler, nous pouvons dire que les futurs volumes vont être d’une grande intensité si le fil conducteur continue sur cette lancée.

Blood & Steel est décidément plein de promesses !!!
 

 
T3 :
 
Sur les premières lignes du résumé de la page de droite, on peut remarquer certaines coquilles, ainsi que dans la présentation des personnages. Malgré tout, cela n’enlève en rien la qualité de la série. Il faut bien trouver quelques défauts de temps à autres.
 
Yan Heng désire maintenant se venger de Wudang. Ainsi, il va devoir choisir entre oublier, s’exiler et vivre une vie de paysan ou au contraire, renoncer à son amie d’enfance encore en vie, lui dire adieu et emprunter la voie de la solitude. Peu importe son choix, il sera difficile.
Jing lie, quant à lui montrera à Yan que s’il choisi la voie de la vengeance, il faudra avant tout de l’entrainement car son niveau actuel n’est pas suffisant, n’ayant pas eu le temps d’apprendre les meilleurs techniques qui faisaient la fierté de l’école de Qingcheng.
L’école de Wudang, quant à elle, se voit doter d’un nouveau disciple. On apprend également la manière dont celle-ci s’organise. Divisée en 3 branches : Attaque / Défense et Espionnage …
 
Dans ce tome 3, les paysages sont détaillés et les combats toujours aussi intenses et stratégiques. Nous sommes littéralement plongés dans l’action.
La fin du tome réserve son lot de suspens qui donne encore plus envie de lire la suite.
Waiting …
 

 
T4 :
 
Après les quelques bévues commises par notre cher Yan Heng, celui-ci va tenter de se racheter et va se retrouver au milieu d’une guerre de gangs …
Comme pour les livres précédents, les premières pages sont destinées à la présentation des personnages présents et les anecdotes sont toujours plaisantes à lire.
 
Dans ce volume, nous suivons parallèlement Yan Heng et Jing Lie. Yan se fait piéger et apprends à ces dépends que la sournoiserie est un art qu’il doit apprendre à distinguer. Concernant Jing lie, nous apprenons rapidement pourquoi il était suivi par une si jolie femme et se retrouve malgré elle à combattre avec lui pour sauver sa vie face aux hommes de Wudang. Les combats sont juste somptueux et il faut s’y prendre à deux fois pour comprendre certaines subtilités. Nous sommes toujours autant plongés dans cet univers rempli de vengeance. De plus, chaque combattants, amis comme ennemis possèdent tous leurs caractéristiques bien distinctes, ce qui les rendent uniques et facilement identifiables lors des scènes de combats.
 
Avec ce quatrième tome, Blood and Steel nous confirme son exception.
 
T5 :
 
Dans ce tome nous suivons 2 combats. Le premier avec Yan Heng qui démontre à quel point il peut être fort et impactant. Le second montre là une grande bataille pleine de rebondissements et de perdants …
Tous comme les tomes précédents, l’histoire, les combats et les évènements s’enchainent à un tel point que lorsqu’on commence à lire … on a déjà fini et on attend qu’une seule chose, lire le prochain chapitre.
Ce qui nous tiendra ici le plus en haleine ? Le fait que Wudang finisse de dominer une contrée pour se diriger vers la prochaine.
Ce volume nous permet d’en connaitre un peu plus sur leur « mode de vie ». et nous découvrons que 3 maitres en second sont en place, dont un personnages énigmatique « dont on ne doit pas prononcer le nom » que seul le grand maitre est capable de contenir. De plus, pour devenir maître chez les Wudang, rien de plus facile, il suffit de défier et gagner un duel face à lui … la loi du plus fort à son paroxysme.
Enfin, le dernier chapitre laisse en émoi en nous montrant enfin un premier aperçu des capacités démentielles du grand maître de Wudang.
La suite nous réservera sans aucun doute un combat impressionnant et historique !
 

 
T6 :
 
Yao Linzhou, maître de l’école de Wudang nous montre enfin son vrai potentiel de combat, et il ne nous déçoit pas. L’essentiel du tome illustre son incroyable talent. Tout est fait pour que le lecteur en prenne plein les yeux.

Réussir à faire vivre un combat dynamique sur un support statique peut paraitre chose difficile mais c’est sans compter la qualité proposée par cette équipe qui nous démontre que rien n’est impossible. L’éloge peut sembler surjouée mais, sur ce point il m’est en général assez difficile d’apprécier une œuvre qui repose en grande partie sur l’illustration de combats rythmés.
Le style est toujours aussi détaillé, propre et ponctué d’une narration bien placée pour éviter au lecteur de décrocher sur des scènes d’actions très tactiques, basées sur de véritables mouvements en arts martiaux.
L’excitation des batailles menées dans ce volume est telle qu’elle en devient palpable et ressentie par le lecteur lui-même.
Le volume s’achève sur la suite des péripéties de nos héros avec quelques traits d’humour qui permettent de relâcher toute la tension ressentie dans les chapitres précédents. La transition est habile et nous montre encore un peu plus le caractère de chacun.
Ce sixième tome se dévore et comme pour les autres, les suivants sont attendus de pieds fermes !!!

 
T7 :
 
Yan Heng, Jing Lie et Koreiran poursuivent leur voyage jusqu'à la cité de Xi'an. Des bruits semblent courir sur le fait que le grand maître de Wudang s’y cacherait. En parallèle, une réunion des plus grands maîtres de plusieurs écoles d'arts martiaux a lieu afin de former une alliance.
 
Contrairement aux autres tomes, l’ambiance est posée et assez statique. La plus grande partie du volume se centre sur les négociations des éventuelles alliances et jeu de pouvoir. Le tout est peut-être plus lent mais les petites querelles verbales et traits d’humour ne manquent pas, ce qui permet au lecteur de ne pas ne pas s’ennuyer.
 
Yan revient au centre de la scène et devra faire un choix cornélien, mais nous nous doutons que ce qui se trame dans l’ombre n’est pas sans nous rappeler que toute bonne attention n’est jamais gratuite ?
 
Enfin, l’introduction d’un nouveau personnage ne nous laisse pas de marbre et son côté « nature » promet d’être plaisant à suivre. On pressent déjà un personnage charismatique, fort et très spontané pouvant amener à des situations assez comiques.
 
Même si les scènes de combats se font plus rare, ce septième volume marque une étape cruciale pour nos héros. La suite va se faire attendre … !!!


Dimitri
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3996

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

L'équipe Z tome 1
Acheter sur BD Fugue
Oldman tome 1
Acheter sur BD Fugue
petites histoires de la Grande Guerre
Acheter sur BD Fugue
Le Henanff
espace pub PASS VIP
Retourner en haut de page