0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Bloody Secret T1&2

Bloody Secret T1&2

BLOODY SECRET T1&2

 

Scénario & dessin : Mutsumi Yoshida
Edition : Soleil Manga
Type : Shojo

   

Une lycéenne découvre qu’un de ses camarades est un vampire (mais seulement à 10%). Le manga est plutôt bien fait, assez drôle et très frais.

 

                                            



 

“Anko se pose beaucoup de question au sujet de Yura, un garçon de sa classe qui fonctionne au ralenti. Il pourrait même être un vampire ? Du moins l’imagine-t-elle… et voila qu’elle a mis dans le mille, il en est bel et bien un (à 10% seulement)!

Apprenant la rareté du groupe sanguin d’Anko, Yura développe même un intérêt certain pour elle et lui fait sa déclaration… !? Mais ses sentiments ont-ils réellement quelque chose à voir avec l’amour ?

Commence alors un nouveau quotidien pour Anko, avec ce semi-vampire coller à ses basques… !”



 

Dans cette histoire, pas de méchant buveur de sang ! Juste un humain, Yura, avec quelques particularités “vampiristiques”, qui tombe amoureux d’une de ses camarades de classe après qu’il sente son sang spécial. Pour Anko, notre héroïne, s’est plus compliquée. Si elle accepte l’étrangeté de son ami, elle s’interroge sur ses sentiments : amour, amitié ou appétit pour son sang ?

Le manga commence avec la révélation du secret de Yura. De là, s'enchaînent malentendus et quiproquo, ainsi tout le lycée les croient en couple. Et si cela ne gêne pas notre héros, la pauvre Anko a l’impression de se retrouvé coincé car comment expliquer qu’en réalité, il ne s’agit juste que d’une histoire de morsure évitée ?

 

Pour une première série, la mangaka s’en tire avec les honneurs. Elle évite les écueils de base, pas de sexualité intempestive ni de nudité inutile. Elle manie l’humour à chaque page s’en que cela semble forcé ni d’une lourdeur maladive. On sourit facilement des réactions des personnages, surtout celle de l’héroïne. L’histoire même si elle a une touche de fantaisie, reste assez réaliste. Il s’agissait de l’objectif de l’auteur, et elle y parvient très bien. Une histoire assez “banale” d’amour entre deux lycéens.

Le seul bémol du manga à mon sens, sont les dialogues. Non pas pour ce qu’ils disent, mais la façon dont ils le disent. Est-ce dû à la traduction ? Mais il ressort un sentiment assez peu naturel dans leur expression, peut-être un peu trop grammaticalement correct, chez une discussion entre deux étudiants ou même dans les monologues de l’héroïne.

 


Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2831

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

hubsch
hubsch hubsch
Retourner en haut de page