0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Ceux qui construisent des ponts

Ceux qui construisent des ponts

Acheter sur BD Fugue
 

Ceux qui construisent des ponts

Scénario, dessin et couleurs : Alfonso Zapico
Éditions : Futuropolis
 
De la lutte d’indépendance du Pays Basque Espagnol, on ne connaît le plus souvent que le nom d’ETA. C’est oublier que les dernières décennies ont permis à certains de construire des ponts vers la paix.
Un album extrêmement détaillé sur les luttes entre basques et surtout sur la tolérance et la paix !

 


Fermin Muguruza est le leader historique du groupe punk rock Kortatu. C'est la référence musicale d'Euskadi. C'est également un penseur de la cause indépendantiste basque. Eduardo Madina est un survivant. Homme politique socialiste basque, il a survécu un attentat d’ETA en 2002. S'ils sont basques, et fiers de l'être, tous les deux; ils ne partagent pas les mêmes idéaux. Pire, ils ont été considérés comme adversaires pendant longtemps. Sous un prétexte futile (un article de presse) les deux hommes se rencontrent, en 2016, à Irun. Autour de la table, un troisième homme observe la discussion et croque la conversation sur son calepin. Ces croquis forment la genèse de cet album au nom évocateur Ceux qui construisent des ponts car en effet, les deux ex-adversaires et le dessinateur ont décidé de rendre hommage à ceux qui ont lutté contre la violence des armes et en faveur de cette paix si chèrement acquise.

Pour nous français, le Pays Basque se résume souvent aux fêtes de Bayonne, aux plages d'Hendaye et au piment d'Espelette. Pour les plus anciens entre nous, l'évocation du Pays Basque renvoie peut être aussi aux heures sombres de la dictature franquiste en Espagne. Seulement, de ce côté-ci des Pyrénées, on s'imagine souvent que la démocratisation lancée par le roi Juan Carlos a mis un point final aux revendications basques et puis, depuis 2017, c'est plutôt la Catalogne qui est au centre de la scène médiatique avec le référendum d'autodétermination, la fuite rocambolesque de Carles Puigdemon  et le récent procès. Tout ça nous ferait presque oublier que l’ETA ne s’est auto dissout que le 2 mai dernier, que la lutte armée a fait plus de 800 victimes et que les tensions sont toujours aussi fortes. Tout ça pour dire que cet album est une véritable remise à niveau de l'histoire basque des dernières décennies. C'est extrêmement précis, extrêmement détaillé et parfois, le lecteur néophyte s’y perd un peu. Heureusement, Alfonso Zapico fait le choix de multiplier les anecdotes et tant pis parfois pour la cohérence. Cela donne un album intéressant qu'on peut lire sur plusieurs jours sans perdre le fil de l'histoire. On découvre tous les tenants et aboutissants de cette lutte vieille de 70 ans, à travers les yeux de deux adversaires. Dans cette lutte, il aurait pu les avoir des gentils et des méchants. Et bien non ! Alfonso Zapico fait le choix de la caricature physique et non idéologique. Il donne vie à cette conversation grâce à des crayonnés encrés forts en caractère. A travers son dessin et ses commentaires, l’artiste tend à démontrer l’absurdité des conflits armés. Il érige un monument à la négociation. Par les temps qui courent, ce n’est pas si courant et cela fait du bien.
 
C’est donc à l’album sur un Etat, une province et leurs habitants qui ce Ceux qui construisent des ponts.  Un album extrêmement détaillé, une sorte de manuel d’histoire d’Euskadi de ces dernières décennies mais surtout une ode à la tolérance.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2673

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Le bruit de la machine à ...
Voir la fiche produit
Le suaire T02 dédicace en Noir ...
Voir la fiche produit
Échappées belles - intégrale
Acheter sur BD Fugue
l'obéissance
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
grain de liberté Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page