0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chinh Tri Volume 3 Lady Ace

Chinh Tri Volume 3 Lady Ace

Acheter sur BD Fugue
Chinh Tri
Volume 3 - Lady Ace
 
Scénario: Clément Baloup
Dessin et couleurs: Mathieu Jiro
Éditions: La Boite à bulles

 
Les États unis sont en passe de perdre la guerre du Vietnam. Pour Tuan, dit Antoine, le temps de l’exil est venu mais il ne partira pas sans sa fille !
Suite et fin de l’histoire du Vietnam réalisée avec toujours autant de justesse, de réalisme et de précision par Clément Baloup et Mathieu Jiro .
 

1975, les forces américaines au Vietnam se sont recentrées sur Saigon. Plus exactement, elles sont encerclées à Saigon tant le Viet Minh a fondu sur le sud Vietnam. Néanmoins, la CIA estime pouvoir tenir encore quelques années et continue d'embaucher des locaux dans une guerre de propagande. Leur chef : Tuan Cuong Le  préfère se faire appeler Antoine. Malgré son travail, la chute de Saigon se précipite et Antoine est inquiet pour sa fille Kim. Cette dernière a coupé les ponts depuis qu'elle a appris qu'elle n'était pas sa fille naturelle. Surtout, elle est tombée amoureuse d'un GI's qui lui a promis le mariage. Malheureusement pour elle, la hiérarchie militaire a été formelle : aucune épouse vietnamienne ne sera rapatriée. Pour Kim, comme pour le peuple, un piège mortel semble se refermer…

12 ans ! Il aura fallu attendre 12 ans pour que Clément Baloup et Mathieu Jiro parviennent à clore leur trilogie Chinh Tri. Amoureux du Vietnam depuis toujours, le scénariste avait fait commencer son histoire à Paris, dans les mouvements nationalistes des années 20. Il avait ensuite consacré le deuxième album à Hai, un trotskiste qui s’opposait au Viet Minh lors de la décolonisation. On prolonge donc un peu l'histoire, on fait un bond dans le temps pour arriver à la fin de la « guerre des Américains ». Cette fois-ci, le temps s'accélère et si chaque chapitre correspond toujours un événement marquant, ils sont plus proches les uns des autres. On s'attarde sur la vie de Lady Ace, surnom dont le GI's James Darmoy a affublé Kim. Si la jeune femme a réussi à fuir Saigon lors de l'évacuation ; elle doit passer un entretien approfondi afin de vérifier qu’elle n'est pas une taupe. Bon gré mal gré, elle nous livre, en même temps qu'à son interlocuteur, sa vie et celle de son père Tuan Cuong Le, dit Antoine. Elle nous raconte ce que peu de gens connaissent, la vie des Vietkieus, les nationalistes mais non communistes vietnamiens lors de la chute de Saigon. Si le scénario a donc subi quelques évolutions par rapport aux tomes précédents, le dessin évolue également. Qu'on se rassure, le trait dynamique de Mathieu Jiro est toujours bien présent mais il gagne en réalisme. Cela donne un album extrêmement plaisant à lire où la couleur reste toujours un élément de langage. Tantôt vive et lumineuse, tantôt froide et sombre, elle se met au diapason les émotions de notre héroïne; et d'un pays tout entier au bord du chaos.

Par cet album, Clément Baloup et Mathieu Jiro mettent un point à 14 années de collaboration. Ils achèvent leur évocation de la libération du Vietnam en s'intéressant aux petites gens, à ces vietnamiens qui, même s’ils rêvaient de liberté, n'étaient pas prêt à l'accepter à n'importe quel prix. Avec ce tome 3, prend fin une saga digne des meilleurs manuels d'histoire!
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2799

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le bruit de la machine à ...
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page