0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "L'île des justes"

Chronique "L'île des justes"

Acheter sur BD Fugue
Fuir, toujours fuir. C’est ce sentiment de fuite qui marque la première lecture de cet album. Sentiment auquel vont être confrontés tous les protagonistes de cette histoire pendant 86 planches.
 
Marseille, juillet 1942. La famille Cohen (Henri le père médecin, Suzanne sa femme et leur fils Sacha), s’organise et prépare son départ pour la Palestine pour fuir la France, ce pays qui ne semble plus vouloir d’eux.  Mais le chemin semble bien difficile et semé d’embûches. Il leur faudra échapper aux rafles de la gendarmerie française, courir et encore courir dans les rues de Marseille pour retrouver leur passeurs, se séparer en espérant mieux se retrouve, fuir de nouveau la police maritime pour enfin débarquer en Corse, simple étape à l’origine.
Bastia, la vie ne semble pas plus paisible sur l’ile de beauté pour les juifs en transit. Le gouvernement a ordonné le recensement de ces derniers et certaines personnes dont le commissaire Rossi mettent tous leur cœur à l’ouvrage pour procéder aux arrestations. Ainsi Suzanne sera interpelée dès son arrivée en Corse. De nouveau, elle devra s’échapper pour tenter de rejoindre son fils caché provisoirement par le passeur dans le village de Canari.
Heureusement elle pourra compter sur la solidarité des Corses pour retrouver son fils puis sur le prêtre du village qui les prendra sous sa protection. Mais également sur le soutien du préfet de l’île, personnage incontournable de cette histoire, coincé entre ses sentiments personnels et son statut de préfet, de représentant de l’Etat. Malheureusement, les dénonciations et arrestations se poursuivent, il faut de nouveau fuir.


Quel formidable ouvrage que cet album réalisé par Stéphane Piatzszek et Espé. Exposer la guerre sous une autre forme que celle des bombardements ou fusillades, mettre en évidence que l’ennemi était également présent en zone libre à travers le gouvernement de Vichy, les dénonciations, les collaborations, les rafles et ceci, sans parler où montrer un seul allemand, sort totalement de l’ordinaire.
Dès les premières planches, vous serez directement plongé dans le rythme de l’album et vous accompagnerez naturellement Suzanne dans sa fuite en vous posant la question sur chaque personne rencontrée : Ennemie ou amie.
Quant au travail d’Espé, qui nous avait largement envoutés avec Château Bordeaux et qui est l’un des meilleurs dessinateurs du moment (Mais ceci n’est que mon avis), Il nous prouve une nouvelle fois qu’il sait transmettre toute son énergie à son crayon pour faire ressortir les sentiments les plus profonds de ces acteurs  (à l’image du préfet sur la page 46). Ajoutez à ce talent une mise en couleur et un jeu de lumières des plus agréables et vous avez entre les mains une vraie réussite.

Un album à ne surtout pas fuir.
Petit conseil, garder absolument la lecture de la dernière page pour la fin, les larmes risquent de vous monter aux yeux.
 


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
2
avatar de LABANDEDU9avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3542

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Vieux Docteur A T Still ...
Voir la fiche produit
Pack 5 Tomes dédicacés les Mystères ...
Voir la fiche produit
Les mystères de la 5e République ...
Voir la fiche produit
Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
les sales blagues de l'Echo tome 17
Acheter sur BD Fugue
Bleach tome 66
Acheter sur BD Fugue
neuro, le mange-mystères tome 8 - le pyromane programmé
Acheter sur BD Fugue
tanco
ortiz Galland
Retourner en haut de page