0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Coeur et Cerveau

Coeur et Cerveau

Cœur et Cerveau
 
Scénario : Nick Seluk
Dessins : Nick Seluk
Couleurs : Nick Seluk
Édition : Tapas - Delcourt


 
Lars, un Awkward Yeti, est tiraillé par son cœur et son cerveau dans la vie de tous les jours. Tel un ange et un démon sur ses épaules et auprès de lui, ils nous montrent comme il est difficile de satisfaire à la fois la passion et la raison. Le tout se  déroulant dans une société de la surexposition de la vie privée et de la recherche de reconnaissance sociale et matérielle.
 


De la procrastination devant les réseaux sociaux en passant par la recherche de la réussite, surtout sociale, nos petits trublions Cœur et Cerveau veulent montrer toutes les embûches sur la route du bonheur. Sans réel fil conducteur, mais avec des gags traitant plusieurs thématiques, on comprend vite que la plus grande des difficultés de notre vie est le combat entre nos aspirations et la dose insuffisante de motivation que l'on doit mettre pour y arriver sur la route du bonheur. Incarnant une sorte conscience de Lars le yéti, ces derniers vivraient presque indépendamment de lui. Dessinés sous la forme d’un vrai cerveau et d’un vrai cœur de corps humain, on les voit tels deux colocataires dans une vie quasi réelle. De chez eux sur leur canapé ou devant leur smartphone, au restaurant ou en boite de nuit, ils nous rappellent comme il est compliqué de se trouver soi-même dans une société consommatrice.
 


Après un début un peu poussif, où Lars est beaucoup plus présent que dans la suite de l’album, l'ouvrage nous dévoile ses véritables ambitions. Il nous montre que l'on passe beaucoup de temps à nous mettre tout seul en difficulté ou encore que l'on fait ce qu'il est convenu de faire plutôt que de satisfaire nos réelles envies. On passe notre temps à faire ce que la société nous demande de faire, et on obéit à la dictature du consumérisme. Les personnes du cœur et du cerveau, vous l’aurez compris, incarne notre raison et notre cœur. L’un portant parfois des lunettes carrées, nous rappelle que l’on ne peut pas satisfaire continuellement l’ensemble nos envies tandis que l’autre avec ses yeux enfantins foncerait sans réfléchir. Mais ils ne tombent pas dans la caricature pour autant : parfois trop de réflexion empêche d’avancer et d’oser dans la vie. Cœur passe son temps à le rappeler à Cerveau …  
D’ailleurs de la réflexion sera nécessaire pour apprécier l’album. Le manque d’un réel fil conducteur ou de partie avec une thématique bien précise rend l’ouvrage un peu dense. Il y a bien une sorte de cohésion entre certains gags regroupés et séparés par une pleine page, mais celle-ci n’est pas vraiment définie. Mais peut-être que le projet de Nick Seluk est un peu de nous perdre. Ça ne serait pas un hasard si la table des matières est vide car Cerveau à « un blanc ».
 


Au final Cœur et Cerveau est un album à apprécier par petites lectures successives afin de pouvoir mieux apprécier son humour et de réfléchir à nos propres travers.
 

Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3622

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page