0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Faucheurs de vent

Faucheurs de vent

Scénario : Thierry Lamy
Dessin : Cédric Fernandez
Couleurs : Franck Perrot
Editions : Glénat
 

C’est sous un masque de cuir, cachant son passé que le lieutenant Marais organise l’escadrille des « Faucheurs de vent » qui n’ont qu’un seul objectif: mener la France à la victoire. Mais l’arrivée d’un jeune chien fou pourrait bien remettre tout en question. Un nouveau récit au cœur des combats aériens où chaque sortie pourrait être la dernière.

Mai 1917, les combats font rage sur le sol mais aussi dans les airs. Le sergent Louis Laffite est un aviateur courageux, ses actes de bravoures sont reconnus et c’est avec honneur qu’il reçoit son affectation à l’escadrille des Faucheurs de vent encadré par le lieutenant Alexandre Marais.

Pour mieux s’intégrer, Laffite accepte de piloter cet avion porte malheur : « Le fer à cheval ».

Mais en vol, Laffite est un jeune chien fou, sans règle, mettant en dangers ses compagnons d’arme et en particulier Marais, lui qui a la particularité d’avoir été défiguré au combat et qui dissimule ses blessures sous un masque de cuir.

Une rivalité se met en place entre les deux hommes, qui ont chacun à leur manière l’envie de briller dans le ciel et d’abattre un maximum d’avions Allemands et en particulier celui de Nikolaus Stipetic.

C’est toujours un grand plaisir personnel de découvrir une nouvelle série sur l’aviation et en particulier pendant la première guerre mondiale. Ces aviateurs d’un autre temps avaient un véritable statut particulier, ils étaient considérés comme de véritables héros. Ainsi, chacun voulait provoquer le destin pour obtenir cette reconnaissance.

C’est dans ce contexte que nous nous retrouvons à suivre la rivalité entre deux as de l’aviation, le lieutenant Marais pour les français et Stipetic du côté allemand. Mais avant que ces derniers puissent en découdre, Thierry Lamy va nous faire vivre d’autres rivalités. Celles de Marais avec le fougueux Laffite, qui sous les mêmes couleurs se mettent en danger mutuel. Et surtout une rivalité beaucoup plus psychologique qui va devenir petit à petit le centre nerveux de ce récit, à savoir le passé de Marais et son curieux accident qui, à jour paradoxalement, ne trouve que du plaisir dans les airs, se coupant du monde extérieur.

C’est cette dernière intrigue qui, nous l’espérons, prendra beaucoup plus d’ampleur que la partie qui lui est réservée dans ce premier volume!

Côté dessin, c’est Cédric Fernandez que l’on retrouve après « Rêve de gosses » qui nous livre un magnifique découpage sur les scènes de combat aérien mais qui une fois revenu sur terre, à l’image du lieutenant Marais, s’enferme un petit peu dans des personnages statiques qui mériteraient d’avoir un trait plus marqués pour renforcer la dureté du récit.

Globalement, nous voici embarqués dans une nouvelle série avec un premier tome assez classique mais qui pose beaucoup d’interrogations et donne envie de découvrir le second volet.
 

 


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Promise tome 3 - Incubus
Acheter sur BD Fugue
Promise tome 1 - le livre des derniers jours
Acheter sur BD Fugue
Promise tome 2
Acheter sur BD Fugue
Nottingham
tanco galland
Retourner en haut de page