0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Joe Golem, Détective de l’Occulte T01

Joe Golem, Détective de l’Occulte T01

Joe Golem, Détective de l’Occulte T01
 
Le chasseur de Rats & Sous l’Eau, les Morts
 
                                            
Scénario : Mike Mignola et Christopher Golden
Dessin : Patric Reynolds
Couleur : Dave Stewart
Editions : Delcourt
 
Savant mélange de genres, le roman noir rencontrant l’occultisme lovecraftien avec une pointe de steampunk, ce tome propose deux histoires complètes permettant de découvrir ce nouvel univers des auteurs d’Hellboy et Lord Baltimore.
 


En 1925, un tremblement de terre majeur bouleverse la topographie mondiale. La montée des eaux qui en résulte a submergé une bonne partie de New York, laissant seulement émergés les gratte-ciels et autres buildings dépassant les 10 mètres de hauteur. Pragmatiques, les New Yorkais se sont adaptés et circulent en barque dans cette Venise pauvre et crasseuse.
Quelques 40 ans plus tard, on suit les aventures de Simon Church, un vieux détective spécialisé dans l’occultisme, et de Joe, son associé et homme de terrain qui est en proie à des visions d’un autre temps.
Dans la première histoire, Joe partira à la recherche d’orphelins disparus, soi-disant kidnappés par un monstre rôdant dans les canaux.
La deuxième histoire confronte nos deux enquêteurs à un collectionneur de d’ouvrages occultes prêt à braver tous les interdits pour ramener sa chère famille d’entre les morts.
 


Ces deux histoires courtes sont tirées d’une mini-série servant de préquel à un roman de Mignola et Golden mettant en scène les même personnages, Joe Golem and the Drowning city, non-traduit en français. Il n’est nul besoin heureusement d’avoir lu le roman pour apprécier le comics et les deux histoires trouvent une conclusion satisfaisante, mais clairement le destin de Joe est laissé en suspend et doit trouver sa conclusion dans le roman. De toutes façons, les flashbacks rendent la révélation sur la véritable nature de Joe tout-à-fait évidente (et puis, le titre de la série est un énorme spoiler). Pour le moment, une suite en comics n’a pas été annoncée.
 


Ces deux histoires réussissent à instiller l’ambiance glauque voulue par les auteurs pour leur monde. C’est le principal atout de cette série si vous appréciez les univers sales et déprimants, parcourus de créatures innommables. Le héros est assez monolithique et fait penser aux détectives des Pulps des années 30. Son associé Simon Church est plus ambigu mais finalement ses motivations ne sont pas vraiment exposées, ce qui est dommage. Le reste des personnages, peu nombreux, sont assez anecdotiques et on s’intéressera plus à la ville engloutie, fascinante sur bien des points.
Patric Reynolds fait du bon boulot aux dessins pour rendre le côté crasseux du décor aidé en cela par une palette de brun-verts du coloriste Dave Stewart. Les créatures ne sont pas forcément très originales mais remplissent à merveille leur fonction.
Sans doute une œuvre mineure dans la carrière de ses auteurs, Joe Golem n’en constitue pas moins un agréable moment de lecture.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2596

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

the ghost rider
Voir la fiche produit
BD DEDICACEE L'ETOILE MIRACULEUSE T2
Voir la fiche produit
BD DEDICACEE L'ETOILE MIRACULEUSE T1
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Yamada Kun & the 7 Witches tome 3
Acheter sur BD Fugue
La rose écarlate tome 3 - j'irai où tu iras
Acheter sur BD Fugue
Magenta tome 2 - bas-fonds et bas nylon
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
HOT SPACE NEO-ATOMICUS
Retourner en haut de page