0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'adoption Tome 1 Qinaya

L'adoption Tome 1 Qinaya

Scénario : Zidrou
Dessins : Arno Monin
Edition : Grand Angle
 
 
Lorsqu’un couple adopte une petite orpheline péruvienne, les grands parents sont d’abord sceptiques. Finalement, ils tombent sous le charme de cette fillette.
Une histoire d'amour entre une petite fille et son grand père terriblement touchante!

 
Au Pérou, la ville d’Arequipa est ravagée par un séisme à faire rougir de plaisir Richter : 8,4 sur sa fameuse échelle. Les morts se comptent par milliers. A l’autre bout du monde, en France, Gérard et son épouse compatissent puis… passent à autre chose.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais leur fils Alain, et son épouse Linette « profitent » de cette situation pour adopter une petite fille orpheline. Il faut dire qu’ils ont tout essayé avant d’aboutir à cette solution. Donc, par un beau matin d’avril, Qinaya et ses nouveaux parents débarquent dans un aéroport parisien. Petit à petit, la fillette s’intègre à son nouvel environnement. Ses parents débordent d’amour. A l’école, sa venue était fort attendue puisque son casier avec son prénom l’attendait déjà…

Même ses grands parents, d’abord un peu surpris, finissent par craquer devant son sourire malicieux et ses progrès fulgurants. Qinaya a même le privilège de fréquenter les « Gégés », le groupe de potes de Gabriel, tous artisans retraités dont tous les prénoms débutent par G. Tout semble idyllique mais les nuages sombres rodent…

Comment réagir lorsqu’une enfant du bout du monde débarque dans votre vie ? C’est cette question que se pose Gabriel. Boucher à la retraite, il partage son temps entre son groupe d’amis et sa Volkswagen Jetta. Un peu bourru, il lui faut quelques temps avant de fendre la carapace devant sa jolie frimousse de la petite fille. Scénario assez classique,  sur le modèle du Viel Homme et l’enfant, ce premier tome prend son temps. L’essentiel des planches est consacrée à planter le décor et les personnages. Mais après tout, « l’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite » et l’amour entre Qinaya et son « achachi » mérite bien tout un album. Il faut attendre les dernières pages pour voir apparaitre le rebondissement qui met le lecteur en haleine, impatient de voir paraitre le tome 2. Le dessin d’Arno Monin est particulièrement soigné. Il est remplis de tendresse, à la fois simple (comme la vie des personnages) et touchant.


L’histoire, autant que les dialogues, fait mouche et on se surprend à écraser une petite larme. Force donc est de constater tout le talent de Zidrou, ici bien accompagné d’Arno Monin. Il s’est imposé comme l’un des tous meilleurs scénaristes de ces dernières années.
Si vous aimez les belles histoires de familles  ou tout simplement les belles histoires, courrez lire L’adoption. Et vivement le tome 2 !!


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3682

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

LE CIGALON dédicace couleur
Voir la fiche produit
Topaze par Eric Hübsch avec BD
Voir la fiche produit
LA PARTIE DE BOULES dédicace couleur
Voir la fiche produit
LA PARTIE DE BOULES
Voir la fiche produit
Ducoboo tome 4 - the class struggle (en anglais)
Acheter sur BD Fugue
l'élève ducobu tome 12 - 280 de qi
Acheter sur BD Fugue
Tirage de luxe La mondaine - intégrale tomes 1 et 2
Acheter sur BD Fugue
chaillet
300 Grammes chaillet
Retourner en haut de page