0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L’imprimerie des sorcières T.01

L’imprimerie des sorcières T.01

Acheter sur BD Fugue

L’IMPRIMERIE DES SORCIÈRES T.01

 

Scénariste : MOCHINCHI

Illustrateur : MIYAMA Yasuhiro

Édition : Soleil Manga

  

Mika est une jeune japonaise qui se retrouve dans un monde magique et fantastique. On y retrouve beaucoup de clins d’oeil au monde humain, en fait beaucoup de leur comportement sont transposés dans cet univers, mais toujours avec humour et bienveillance.

 

 

“Après avoir atterri dans un univers où tout le monde possède des talents de sorcellerie, Mika,  jeune humaine, devient imprimeuse de livres magiques. À défaut de pouvoirs, elle sait reproduire les documents permettant de créer les grimoires. En plus de faire fructifier son business avec une poigne de fer, elle espère secrètement trouver parmi tous ces sorts, celui qui la ramènera dans notre monde.”

 

Les premières pages, on se demande c’est quoi ce truc ?!! Un danger immédiat, une guerre, la fin du monde ? Non, juste un « magic market », une convention de sorcellerie.
Maya, l’héroïne de notre histoire, a rapporté ce concept de son monde humain. Le but ? Trouver un moyen de rentrer chez elle. Elle devient donc une experte de l’organisation, bien obligée lorsque des milliers (pour ne pas dire des centaines de milliers) de sorciers se réunissent pour vendre ou acheter des formules magiques. 

Entre prendre garde aux produits interdits (tel que les sorts d’invocation de fée du désir - interdit aux moins de 18 ans), ceux qui veulent couper les files ou les sorts stupides qui peuvent vous tuer si vous ne les utilisez pas bien.

À côté de cela, elle tient une imprimerie qui fait fortune grâce à son sens des affaires remarquable (c’est-à-dire une radinerie hors norme et des prix démesurés pour les urgences).

L’histoire est truffée de clins d’œil à l’univers geek, on a souvent le sourire, et ceux qui connaissent les conférences genres Comic Con ne seront pas dépaysés.

 

Niveau dessin, l’illustrateur a vraiment fait un super boulot. Les personnages sont bien sûr très stéréotypés, l’héroïne aux grands yeux armés de lunette, mais ils sont toujours bien réalisé, diversifié, les costumes soignés et les visages sont expressifs. Bref, ce qu’on attend d’un manga. Là où je mets vraiment un bon point, c’est sur les décors et les accessoires. Bien sûr, de nombreuses cases restent centrées sur les héros, le reste est un peu vide. Mais on voit bien que régulièrement Miyama, le dessinateur, a fait du bon travail. Cela donne de la profondeur et de la vie à cet univers.

 

Le seul point négatif est un manque d’éclaircissement au début de l’ouvrage. Il semble soit manquer un chapitre, un prologue, soit il aurait fallu expliquer un peu mieux le fait que l’héroïne vienne d’un autre monde. On met un petit moment à comprendre ce qu’il se passe, et c’est assez handicapant. La première hypothèse semble être la bonne lorsque l’on sait que l’auteur s’est vu proposer d’écrire ce manga à partir d’un One Shot qu’elle avait réalisé pour un magazine.

 

Un très bon manga, on espère que la suite sera à la hauteur et que l’auteur saura faire vivre ce monde sans tomber dans l’ennui ni la facilité.



Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3542

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

galland
ortiz Galland
Retourner en haut de page