0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'OBSERVATRICE

L'OBSERVATRICE

L’OBSERVATRICE
10 juillet 2005 : ébauche d’une démocratie.
 
Scénario : Emmanuel Hamon
Dessin et couleurs : Damien Vidal
Couleurs : Jean-Luc Ruault
Editions : Rue de Sèvres
 
Paris, 2005. Mathilde enchaîne les petits boulots alors qu’elle est surdiplômée. Lassée, elle accepte la proposition de son petit-ami pour devenir observatrice pour l’OSCE. Elle se retrouve ainsi au Kirghizstan pour encadrer les premières élections présidentielles « libres » du pays. Un récit intéressant sur les coulisses d’un pays en construction.
 



Après avoir quitté un énième petit job et enchaîné des stages qui ne menaient à rien, Mathilde, diplômée d’un master en droit international, accepte la proposition de Paul, son petit ami. Elle va donc devenir observatrice pour l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe) lors des premières élections présidentielles libres au Kirghizstan en Asie Centrale.

Arrivée sur place, elle fait la rencontre de son collègue avec lequel elle va mettre en place et observer les élections dans la ville de Naryn. Ils doivent ainsi permettre au vote de se dérouler sans accroc.


Au début, elle semble apprécier ce nouveau job et les paysages montagneux qu’elle découvre. Elle apprécie aussi la population locale, notamment Nina, la traductrice, qui devient une amie.

Cependant, elle découvre aussi la face sombre de cet ancien pays soviétique… En effet, en plus de manquer de moyen et d’avoir des infrastructures vétustes (notamment les hôpitaux),  Mathilde se rend compte que la corruption gangrène le pays… Très vite, en rencontrant la population, l’observatrice sent que que les élections ne sont qu’une mascarade et que le vainqueur est déjà connu !
 

Se rendant compte que sa tâche est inutile voire hypocrite, Mathilde renonce à ses idéaux et va chercher à trouver un moyen plus concret pour aider ses amis kirghizes, quitte à blesser de nombreuses personnes…

Emmanuel Hamon, après avoir exploré le monde du cinéma comme réalisateur, livre un scénario plutôt bien ficelé. Très attaché aux sujets politiques, il nous livre ici l’histoire d’un pays en construction à travers les yeux d’une jeune idéaliste qui doit confronter ses illusions à la réalité. Ainsi, à travers elle, il semble critiquer les parodies de démocratie dans certains pays mais aussi les jeux de pouvoir que se livrent les entreprises pour conquérir de nouveaux marchés…
 

Après LIP, des héros ordinaires ou bien encore Le contrepied de Foé, Damien Vidal revient avec ce nouvel ouvrage. Et une nouvelle fois, son dessin pose un regard critique sur notre époque et notre société. En plus, ses dessins sont magnifiques, notamment les paysages kirghizes et donnent du rythme au récit. L’utilisation de gros plans permet également de mieux voir les émotions ressenties par les personnages et notamment par Mathilde.

En bon observateur, je n’aurais qu’un conseil : lisez cette BD !
 


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le bruit de la machine à ...
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
cet été là
Acheter sur BD Fugue
le horla (grand format)
Acheter sur BD Fugue
bonne journée
Acheter sur BD Fugue
YUME
Nottingham grella
Retourner en haut de page