0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LA VERITABLE HISTOIRE DES FRANGES

LA VERITABLE HISTOIRE DES FRANGES

LA VÉRITABLE HISTOIRE DES FRANGES

Scénario, Dessin, Couleur : JUANJO RODRIGUEZ J
Editions : Comix Buro / Glénat


 
Au cœur de Mai 68, le groupe de rock « les Franges » ne passe pas inaperçu. Ils auraient pu faire une grande carrière s’ils avaient su communier avec le public de manière plus subtile. Au lieu de cela, ils vont tout simplement déclencher une révolution.  50 ans plus tard, un jeune animateur radio tente de retracer leur parcours. Un album drôle et énergique sur les origines de mai 68 qui pourrait bien changer notre vision de la liberté d’expression.
 

 
Dans sa chambre, un jeune animateur de radio vient de passer un disque des Franges. Ce groupe de rock composé de 3 garçons et 1 fille a fait vibrer les jeunes de mai 68 avec son titre : « Je ne suis pas un clown ». Bref des rock stars à l’époque et pourtant personne ne sait ce qu’ils sont devenus. Benoit Gamin, l’animateur, en profite pour passer un appel aux auditeurs. La réponse ne tarde pas, et Benoit reçoit rapidement un email qui lui suggère de commencer par consulter les archives de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure s’il souhaite tout savoir sur les Franges. Le mail est signé « le 5ème Frange ».
 

Il n’en faut pas plus à Benoit pour titiller sa curiosité et le pousser à ouvrir la porte de la DGSI. Une fois les archives entre les mains, le jeune homme va plonger (et le lecteur avec) en plein mai 68 pour découvrir les premiers pas des Franges ou plutôt leur premier concert dans un amphi de la Sorbonne qui est loin d’être une réussite.
 
 
Dès les premières pages, le lecteur va se sentir envoûté et pris dans cette ambiance soixante-huitarde très colorée, très orangée, sur fond de rock et de nostalgie autour des tenues vestimentaires, les coupes de cheveux, les objets maintenant devenus vintage.
Mais qui sont les Franges : 4 jeunes gens venus d’Espagne pour faire leurs études. Composé de trois garçons (Carlino – Bouc – Magilla) et d’une fille (Méduse), le groupe de rock Les Franges fait un tabac avec son titre : « Je ne suis pas un clown ». Tout aurait pu bien se passer lors de ce premier concert à la Sorbonne mais Carlino a eu la mauvaise idée de prendre un drapeau représentant Mao et de lui mettre du rouge à lèvres sur le nez. Un geste peu apprécié des étudiants communistes, ce qui va lancer une véritable course poursuite du début à la fin de l’album entre les Franges, les anti- Franges et la Police.
Bien entendu, le récit va au-delà de ce simple résumé. On apprendra petit à petit que le groupe va devenir, malgré lui, un objet de manipulation pour l’Etat afin de contenir les manifestants. Cette intrigue ne fait que renforcer le suspense mis en place.
 

Afin de vous donner une idée, côté dessin, et pour rester parmi les auteurs espagnols, le style de Juanjo Rodriguez est un savoureux mélange de Jordi Lafebre (Les beaux étés) et Ruben (Insoumises). Un dessin assez caricatural, très expressif avec des personnages toujours en mouvement.
Un bon moment passé en compagnie de cet album où les premiers pavés ont été posés (ou inversement au choix), les intrigues sont plantées, il faut maintenant être patient en attendant un second volume et savoir ce que sont devenus les Franges.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3532

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

tanco
ortiz Galland
Retourner en haut de page