0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le charme de l'uniforme

Le charme de l'uniforme

Acheter sur BD Fugue

LE CHARME DE L'UNIFORME

 Tome 01

 

Mangaka : Shin Kawamaru

Edition : Soleil Manga


Un bon manga qui se laisse lire et qui nous rend curieux de la suite.
 



 

Au sein de la société Gakukan, spécialisé dans la fabrication de poupées, Miu Sakuramori travaille au service projet depuis un an déjà. Le secret de cette femme est pour le moins… étonnant. Elle qui est issue d’une bonne famille et qui n’a fréquenté que les écoles pour filles, Miu se passionne beaucoup pour la “chose”...

Shirô Takeda, le chef de service, semble être un homme intègre et froid. Mais que cache-t-il réellement ? Va-t-il enfin retourner sa veste et révéler son penchant inavouable au grand jour Quant à Junpei Jingûji, nouvelle recrue de la société, est-il lui aussi sur le point de dévoiler sa face cachée ? ”



 

Un nouveau manga réservé à un public averti.

 

Alors, non vous ne verrez rien de très explicite, pas d’énorme engin, les seins sont pudiquement cachés, la chose n’est pas montrée, en fait tout est en dans la suggestion et quelques paroles, qui sans être crues, ne laissent pas place à la confusion.


Le pitch de l’histoire est plutôt original, tout en respectant les genres. Une jeune femme avide d’essayer différentes positions, mais pas avec n’importe qui, un homme qui sous des allures froides cache une personnalité de masochiste.

 

L’excuse qui les amène dans une chambre d’hôtel est bancale, on ne va pas se mentir, la rencontre avec l’ex-petit ami, tout autant, mais qu’importe, là n’est pas l’essentiel. On est vite emporté par la curiosité de Miu et son amour (peut-être ?) naissant, ainsi que les réflexions de plaisir secret de Shirô.

 

Le gros problème de ce manga est sur la traduction, qui laisse à désirer. Le français est correct, on comprend tous les échanges entre les personnages, ainsi que l'intrigue, n’allez pas vous méprendre. Le souci est qu’il y a surtout dans les dialogues, un genre de ton guindé certainement de mise dans les entreprises japonaises, mais qui en français est assez déplaisant et qui fait que l’ensemble manque de naturel.

 

Il aurait peut-être fallu se détacher un peu de l’écriture de l’auteur, pour donner plus de vie et de contemporanéité au récit. 

 

 



Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5055

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
secher Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page