0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le chemin des fous

Le chemin des fous

Le chemin des fous
 

Scénario : BeKa
Dessins : Poupard
Couleurs : Olivier Astier et Sylvain Frécon
Éditions : Bamboo


 
Dans cet album d’héroic-fantasy, BeKa et Poupard font plus que raconter une histoire de quête d’objets magiques et de magiciens à sauver. Mêlant calambours et jeux de mots, Le chemin des fous multiplie les références à notre société dans un Miroboland déjanté entre finance, politique et quête de la beauté idéale.
 


Après avoir fait plein de promesses, Belranguen du clan des Démaghog, a été proclamé roi du Miroboland. Pour asseoir son pouvoir, il décide d’emprisonner tous ceux qui pourront incarner un contre-pouvoir. Lors d’une nuit d’hiver, le village de Kointrankyl est attaqué par les soldats du roi, venus en commando arrêter le sage-magicien Lewiskarol. Partis à son secours, les jeunes Andiwarol, Pam et Lilimarlèn croiseront sur leur route des personnages plus loufoques les uns que les autres.
 


Lorsqu’on lit une bande-dessinée d’heroic-fantasy et une œuvre du genre en général, on s’attend à voir des personnages partis à l’aventure sans être taillés pour celle-ci au départ, de multiples quêtes secondaires s’imbriquant dans l’intrigue et des objets magiques. Que les lecteurs se rassurent, tout y est. Mais ce qui fait la richesse du Chemin des fous, c’est la succession de jeux de mots et de calembours associée à un rythme qui nous permet de ne pas s’ennuyer. Les multiples références à notre société moderne, en passant par la politique et la finance, ou encore la quête de la beauté parfaite, donnent de l’intelligence à l’histoire. Les personnages principaux sont jeunes, hormis Ajmur, une sorte d’Agecanonix en quête de mort glorieuse, mais ils sont bien aidés par des personnages secondaires, ces derniers apportent des thèmes différents au récit. D’une sorcière déjantée à des petits diables magnats de la finance, chaque rencontre est l’occasion de développer une petite histoire.
 


Les multiples rencontres sont aussi une opportunité au dessinateur de développer des palettes de couleurs différentes. On passe d’une nuit gelée nordique à une grotte de nains avant de se retrouver dans une forêt luxuriante, avec des arbres vivants rappelant les Ents de l’univers de Tolkien. Les paysages habillent parfaitement les multiples quêtes « secondaires » et n’empêchent pas à l’ensemble de rester cohérent.

Un magnifique rendu, pour un album original jusque dans sa conception : les dessins ont été réalisés avant le scénario.
 

 


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3682

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Reservé
Dédicace en pied + album
Voir la fiche produit
Reservé
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Les Rugbymen présentent la grande famille du tournoi
Acheter sur BD Fugue
Triple galop tome 3
Acheter sur BD Fugue
Les carnavaleux tome 1 - du chahut à Dunkerque
Acheter sur BD Fugue
chaillet
300 Grammes chaillet
Retourner en haut de page