0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le Cid en 4e B

Le Cid en 4e B

Acheter sur BD Fugue
Le Cid en 4e B
 
Scénario et dessin : Véropée
Couleurs : Philippe Marlu
Éditions : La boite à bulles

 
Lorsqu’une professeur de français se lance dans l’étude du classique de Corneille, Le Cid, avec la classe de 4e B, elle est loin d’imaginer ce qui l’attend.
Une plongée géniale dans un cours de français d’une classe de 4e comme il en existe tant.
 

« Allez, on se dépêche de s'installer dans le calme. Aujourd'hui, on commence un chapitre sur le théâtre, on va travailler le Cid ». Les réponses des élèves de 4e B sont immédiates : «  le Cid, il y a un rapport avec le sida » ou alors « le cidre ? »  et pourquoi pas « ça va parler de l'âge de glace comme le gars là, Sid. » Il en faut cependant plus pour déstabiliser leur professeur qui distribue la didascalie initiale et la première scène. Oui, oui, j'ai bien dit didascalie. Les débuts sont difficiles car aux notions de tragédie et de relation entre les personnages, les élèves préfèrent bavarder ou faire les exercices  dans leur tête. À force de lecture, et de persuasion, la prof réussit tout doucement à faire rentrer ses élèves dans la pièce. Tout doucement, les ressorts de la tragi-comédie et le vocabulaire du XVIIe  siècle font sens et c'est ainsi que Lou s'exclame «  quel outrage infâme, on m'a pris mon 4 couleurs ! » Mais surtout, ce qui va en choquer plus d'un, c'est le dénouement. À tel point qu'ils vont tous se lancer dans une réécriture contemporaine…

Qui n'a jamais voulu voir à quoi ressemblait son enfant sur les bancs de l'école. Que celui, ou celle, qui n'a jamais voulu être une petite souris pour observer sa progéniture en classe me jette la première pierre. Et bien, Véropée va exaucer notre vœu. C'est ainsi qu'on est immergé au sein de la 4e B dans un collège de Touraine. Si les noms et les physiques ont évidemment été changés, les situations et dialogues sont totalement authentiques. Authentiques et instructifs car à 13 ans, on est davantage centré sur son nombril que sur les œuvres, fussent-elles classiques, proposées par les profs. Néanmoins, Véropée ne lâche pas l'affaire et ses élèves finissent par s'approprier le texte, non sans quelques contresens et quelques chocs. Il faut dire qu’en temps que scénariste, elle a fait le pari de la focalisation interne. La professeur n'apparaît qu’en voix off tout en étant nos yeux. L'attention est alors portée sur les élèves et sur le texte. Précisons que le dessin s'y prête particulièrement bien. La dessinatrice fait le choix de caricaturer ses élèves avec une gentillesse tout enseignante. Certes, certains ont des gros nez  ou des grosses lunettes mais jamais cela n'est méchant. Et pourtant, on aurait parfois envie de l’être à sa place mais finalement, ces élèves ne font que tenter de s'affirmer (ha l'adolescence !) et leur côté attachant ne peut laisser le lecteur de marbre. D’autant que la colorisation, grisée pour les passages du Cid, déclinée en pastel la plupart du temps ; nous renvoie à nos propres dessins d'enfance.

Au final, Le Cid en 4e B est une plongée dans l'univers du collège et plus précisément dans le cours de français d'une classe de 4e. Un album à la fois très instructif sur le dur labeur d'enseignant mais également caustique et drôle. Peut-être un futur classique.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2847

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les Gastéropotes - Au Ras des ...
Voir la fiche produit
Le Blues de Sluggy
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 02
Voir la fiche produit
Robur le conquérant
Voir la fiche produit
L'ours Barnabé tome 17 - Un pour tous, tous pour un
Acheter sur BD Fugue
les collègues tome 1 - la pause-boulot
Acheter sur BD Fugue
louis
esme louis
Retourner en haut de page