0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le convoyeur T04

Le convoyeur T04

Acheter sur BD Fugue
LE CONVOYEUR
T04 - La saison des spores

Scénario : Tristan ROULOT
Dessin : Dimitri ARMAND
Couleurs : Dimitri ARMAND
Editions : LE LOMBARD


 
Dernier volet pour la série «  le convoyeur » et pour Minerva afin d’arriver au bout de sa quête. Une série post apocalyptique, rythmée, atypique, à deux niveaux de lecture.
 

 
Dans le sous-sol d’une maison, Minerva et Kivan préparent leurs armes et leurs affaires pour un nouveau voyage. Mais maintenant que Minerva a réussi à faire revenir Kivan sous forme humaine, elle ne veut plus l’entraîner dans des aventures où il va risquer de redevenir un convoyeur. Elle fait donc le choix de l’enfermer dans la maison et de partir avec le renifleur pour tenter de mettre fin  à toute cette manipulation mais leur chemin sera semé d’embûches, de mutants et de spores.
 
Le convoyeur tome 4 La saison des spores

 
Dernier volet de cette aventure post apocalyptique qui est là pour livrer un final en apothéose, livrer les derniers secrets et toutes les explications sur ce monde dépourvu de fer et dont les gens ne sont plus immunisés contre les batteries et se retrouvent rapidement attaqués par des mutations de toutes sortes, donnant ainsi des personnes aux abords plutôt inquiétants.
Cette série a pour originalité d’avoir toujours su surprendre les lecteurs. Au départ avec ce personnage aux yeux rouges auquel tout le monde pensait avoir affaire à un nouveau bon samaritain jusqu’au jour où nous apprenons qu’il s’agit d’un clone puis avec l’intervention de nouveaux personnages comme Minerva qui va se révéler être le véritable personnage principal de cette série. Certes, le scénario n’est pas toujours facile à suivre et demande un peu de concentration mais une fois passée cette étape le lecteur découvre un autre monde où tous ces êtres mutants voire hideux possèdent une âme, des envies, des sentiments et pour Minerva une quête.
 
Le convoyeur tome 4 La saison des spores


La fin d’une aventure pour Dimitri Armand qui à travers ces quatre volets semble avoir pris plaisir à imaginer tous les personnages et cette flore, son dessin est resté rythmé de bout en bout à la fois par son découpage, la mise en mouvement de ses personnages et l’enchaînement des actions.
Une série qui aura marqué les esprits et qui donne envie d’être relue.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5075

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

bizzari
galland bizzarri
Retourner en haut de page