0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le Signe

Le Signe

Acheter sur BD Fugue

Scénario : Philippe Thirault

Dessin : Manuel Garcia


Un récit d’horreur très efficace sur le thème de la malédiction et de ses terribles conséquences, et chose devenue rare dans le genre, garanti sans zombies.
 

Alex Morsen a été un écrivain à succès, et avec sa charmante épouse, ils étaient les coqueluches des soirées mondaines. Oui, mais douze années ont passé et Alex n’arrive plus à écrire un mot, petit à petit il est retombé dans l’oubli. Pour ne rien arranger, son travail est perturbé par la voisine du dessus qui joue du piano toute la journée. Or Alex est à bout, le stress le ronge et il est prêt à tout pour que cela s’arrête, y compris à tomber dans l’irrationnel en utilisant un signe maudit censé faire périr sa victime. Hasard ou coïncidence, la voisine a un accident mortel peu après. Alex se dit que c’est la fin de ses ennuis et le départ vers de nouveaux succès. Grave erreur, car des bruits inquiétants ne tardent pas à se faire entendre dans l’appartement vide…

Qui a déjà vécu en appartement a probablement déjà maudit un voisin trop bruyant, écoutant sans vergogne sa musique ou sa télévision à fond. On peut donc comprendre sans peine le profond énervement d’Alex vis-à-vis de sa voisine. Mais le scénario nous offre deux leçons à méditer : il faut se méfier de ce que l’on souhaite et les apparences sont souvent trompeuses. A partir d’un banal incident de voisinage, Philippe Thirault nous offre une terrifiante descente aux enfers en compagnie d’Alex dans la plus pure tradition des récits d’horreur impliquant esprits malfaisants, fantômes et malédictions. On se laisse happer sans problème par l’implacabilité du récit régulièrement relancé par des rebondissements savamment orchestrés.

Le noir et blanc convient parfaitement à un récit d’horreur, la combinaison du dessin et de l’encrage suffit à nous mettre dans une ambiance sombre et tendue. Le découpage dynamique très comics, ainsi que les nombreux cadrages sur les visages terrifiés des personnages contribuent à nous faire partager leurs émotions et à nous en faire ressentir toute l’horreur.



Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3061

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Gothik Super Heroes
Voir la fiche produit
Reservé
Suis le Fleuve tome 2 - ...
Voir la fiche produit
mille visages tome 3 - l'echoppe du demon
Acheter sur BD Fugue
Roche limit tome 1
Acheter sur BD Fugue
ignition city
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page