0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LES PROMENEUSES DE L'APOCALYPSE T.04

LES PROMENEUSES DE L'APOCALYPSE T.04

Acheter sur BD Fugue

LES PROMENEUSES DE L'APOCALYPSE

Tome 04

 

Manga : Sakae SAITO

Editions : Doki Doki
 

Je ne dévoilerai pas le spoil de la fin, mais le cinquième tome des Promeneuses de l’apocalypse promet d’être intéressant.

 

 

 

“Le Voyage post-apocalyptique des deux jeunes filles va les mener à passer une nuit à Oarai, prendre la route Irohazaka à Nikko et à faire le tour d’un fabuleux endroit caché à Saitama.

Puis, elles vont quitter la région du Kantô pour aller à Nagano grâce à la Venus Line… ”

 

Yoko et Airi continuent leur promenade dans le Japon post-apocalyptique en moto. On en profite pour découvrir des paysages, pas forcément très réel, puisqu’ils sont dans un monde qui a été détruit. Mais ils sont tout de même basés sur des lieux qui existent.

 

Yoko a toujours ses étranges visions et pour l’heure, on ne sait toujours pas le pourquoi du comment, même si j’ai ma petite hypothèse personnelle. Elle voit des images du passé dans ses rêves, ressent des émotions qui ne sont pas les siennes et se souvient de choses qu’elle n’a pas vécues. 

 

Le manga prend une tournure plus étrange lorsque Airi entre en contact avec une entité étrange. Cela permet d’en savoir un peu plus sur elle, contrairement au reste du manga qui est plutôt centré sur Yoko.

 

Le rythme de ce manga est plutôt long, on prend plaisir à se laisser vivre au rythme de ces deux jeunes filles, qui profitent de la vie. Elles savourent chaque instant du mieux qu’elles peuvent, même si le monde autour d’elle ne s’y prête pas.

 

Je ne dévoilerai pas le spoil de la fin, mais le cinquième tome des Promeneuses de l’apocalypse promet d’être intéressant.



Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5103

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

corbettini
pastore massaglia
Retourner en haut de page