0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Louise Le venin du scorpion

Louise Le venin du scorpion

Acheter sur BD Fugue
Scénario : Chantal Van Den Heuvel
Dessin et couleurs : Joël Alessandra
Edition : Casterman


 
Louise Brooks est une femme indépendante et libre.  C’est une étoile dans le ciel d’Hollywood des années 20. Elle a mené sa carrière comme elle collectionnait les amants : avec rapidité !
Un bel album sur une vraie star !
 
Berlin, octobre 1928, Louise Brooks descend d’un train. Le réalisateur expressionniste Georg Pabst l’attend sur le quai. Il est loin d’être seul : une nuée de paparazzi, appareil photo en bandoulière, l’attend également. Et ils ne sont pas déçus ! Coupe au carré, frange droite et regard ardent comme la braise, Brooksie est fidèle à leurs espérances. Elle vient jouer dans la dernière  production de Pabst : Loulou et la boite de Pandore. Vedette parmi les vedettes, Louise vient de claquer la porte à Hollywood. Fidele à sa réputation, elle est libre, affranchie de tout, et surtout des corsets.
A peine le tournage terminé, Louise se plonge dans ses souvenirs. Proches d’abord, elle se remémore son altercation avec le directeur de la Paramount. Plus lointains ensuite, elle revoit son enfance dans son Kansas natal, ses parents, l’école de danse, les hommes. Et c’est peu dire qu’ils lui font tourner la tête…


Louise Brooks est la plus célèbre des flappers. Les flappers ? En ce début de XXIe siècle, le mot est bien mystérieux. Il s’agit d’un courant, né dans les années folles, d’émancipation des femmes. Cheveux courts, jupes aux genoux, la flapper revendique sa liberté. Elle boit, conduit, se dandine dans les clubs de jazz et collectionne les hommes. Et la plus célèbre des flappers n’est autre que Louise Brooks ! Star du Hollywood muet, elle claque la porte lorsque les studios diminuent les salaires pour investir dans le parlant.
Mais sous cette liberté, Brooksie cache une enfance tourmentée. Des parents distants, des mentors psychorigides, la petite Louise va se construire toute seule, de rencontres en déceptions. Devenue presque l’égale de Marlène Dietrich ou Ava Gardner, sa chute va être brutal. « Je suis le poignard de ma propre plaie » disait-elle, preuve qu’elle était consciente de la dualité de ses actes. Cependant, son jeu est si sobre et son art si pur qu’Henri Langlois lui consacrera une rétrospective en 1965.

Puis la belle se consacrera à la littérature avant de s’éteindre, seule, d’une crise cardiaque en 1985. Elle avait 79 ans.
Une biographie d’un personnage haut en couleur, magistralement mise en scène par Chantal Van Den Heuvel et mis en image par Joël Alessandra. Un magnifique ouvrage sur une actrice qui mérite de sortir des oubliettes.
  
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le bruit de la machine à ...
Voir la fiche produit
Virginia T02 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T03 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Petzi tome 10 - petzi en voyage
Acheter sur BD Fugue
Corto maltese poche tome 22 - et d'autres roméos et d'autres juliettes
Acheter sur BD Fugue
Le croiseur fantôme
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
Hit the Road en Noir et Blanc giemsi
Retourner en haut de page