0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Love Love Love 2. Bang Bang Shoot Shoot

Love Love Love 2. Bang Bang Shoot Shoot

Acheter sur BD Fugue
Love Love Love
Tome2 - Bang Bang Shoot Shoot
 
Scénario : Kid Toussaint
Dessin et couleurs : Andrés Garrido
 
Les relations entre humains et robots sont de plus en plus tendues. Mais pour Elle et Karel, la seule préoccupation reste l’obsolescence programmée du cherish boot. Pour trouver une solution, il partent en Espagne. Mais, connaissant Elle, le trajet risque d’être rock’n roll !
Kid Toussaint et Andrés Garrido poursuivent leur fausse comédie romantique toujours aussi jubilatoire !
 

Malgré leurs différences, malgré la lutte entre Robot et Humain, Elle et Karel continuent de filer le parfait amour. Ils se livrent même les petits secrets sur leur ex ! De son côté, Aline Pêcheur est de plus en plus inquiète. Après la mort de son fils Andy lors des premières émeutes, c'est son époux Jacques qui ne donne plus signe de vie. Comme de nombreux robots, Aline s’isole et elle ne trouve de réconfort que dans la religion. La religion, Karel n'en n'a cure ! Plus il passe de temps avec Elle, plus son obsolescence programmée rétrécie. Avec Elle, ils cherchent une solution mais aucun réparateur ne peut les aider. Jusqu'à ce qu'ils se rendent chez le vieux Nagai. L’acariâtre réparateur connaît bien les cherish boot comme Karel. Ils ont été conçus par Melvin Loëw et, sans qu'on sache pourquoi, ils s'autodétruisent dans leur 27e année ! Toujours fonceuse, Elle décide de se rendre à Madrid pour comprendre le mal dont souffre Karel. Les amoureux dégotent donc une voiture, ils se débarrassent du téléphone d’Elle et retirent la puce de géolocalisation de Karel avant de prendre la route. Ils ignorent que la police les recherche. Ils  ne soupçonnent pas non plus ce qui les attend une fois arrivés dans les territoires autonomes du Centre. Une chose cependant est sûre : le tempérament volcanique d'Elle ne va laisser personne indifférent…

Avec son titre qui fleure bon l'Amour, cet album a tout d’une comédie romantique. Et pourtant, si ce deuxième opus reprend les codes domestiques des deux tourtereaux, ces derniers semblent se disputer de plus en plus et s'éloigner inexorablement l'un de l'autre. C’est mal connaître Kid Toussaint ! Le scénariste mélange divers thèmes dans cette génial trilogie. Bien sûr, le fil conducteur est un amour compliqué entre Elle, jeune humaine au caractère explosif et Karel, un chérish boot autoaffranchi. Mais à la manière des grands dramaturges, le scénariste fait de ces deux héros les têtes de pont de deux mondes totalement opposés. Avec ce deuxième album, le scénariste va plus loin dans sa double intrigue. Côté Karel, on découvre ses origines et le couple part dans une quête qui devrait expliquer l'obsolescence programmée du robot. Côté société, la révolte des robots  (même s'il ne faut pas utiliser ce mot) bat son plein et le cynisme atteint son paroxysme avec le maire de la capitale. Et pourtant, on est à peu près certain qu'il peut encore faire pire dans l'avenir. Enclenchée à la toute fin de l'album d'ouverture, l'enquête policière prend ici plus d'importance et on se pique au jeux de découvrir l'assassin. Si Kid Toussaint n'est pas Agatha Christie, nul doute qu'il nous réserve encore de sacrés rebondissements ! Pour le moment, cet album se déroule à tombeau ouvert avec un approfondissement des personnages toujours en liaison avec l'intrigue et l'apparition de petits nouveaux. Tout ce petit monde est parfaitement identifiable grâce au trait d’inspiration manga d’Andrés Garrido. Le dessinateur nous régale avec des personnages caricaturaux et une colorisation qui se met toujours au diapason des émotions. La mise en page est soigné et dynamique et on prend beaucoup de plaisir à découvrir le Paris de Karel comme les états autonomes du Centre. L’ensemble est toujours futuriste et presque apocalyptique et les paysages conservent une touche de fantaisie, pour ne pas dire de folie, qui les rendent très attachants.
 
Loin de la comédie romantique, Love Love Love confirme que la série est une vraie satire de notre société où l'égoïsme et la méfiance vis-à-vis d’autrui  sont si importants.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4431

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche originale CARTHAGO ADVENTURES TOME 6
Voir la fiche produit
Perdus dans les couloirs du temps
Voir la fiche produit
Le vol du bleu de france
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
tout Jijé tome 12 - 1965-1967
Acheter sur BD Fugue
boule et bill tome 2 - boule et bill déboulent
Acheter sur BD Fugue
cédric tome 15 - avis de tempête
Acheter sur BD Fugue
Lejeune
dellac super vilains
Retourner en haut de page