0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article McQueen Trois petits singe 2/2

McQueen Trois petits singe 2/2

Scénario et dessin : Emilio Van der Zuiden
Couleur : Fabien Alquier
Edition : Paquet

 
 
McQueen est un détective privé aux méthodes douteuses. Lorsque le colonel de Crécy l’engage pour retrouver sa nièce et une antiquité chinoise, il est loin d’imaginer ce qui l’attend.
Suite et fin de cette enquête de McQueen. Une enquête sombre dans les bas fonds newyorkais des années 60. Un Vrai régal !
 
Une bosse derrière la tête, une camisole entravant ses mouvements, McQueen se réveille à grands coups de jets d’eau. Il retrouve une vieille connaissance en la personne du dénommé Joël, à qui il avait refait le maquillage quelques jours auparavant. Mais c’est surtout à son patron que McQueen a à faire. Hammett est l’acheteur du colonel de Crécy. Comme il a déjà versé un acompte, l’homme compte bien récupérer son bien. Il lui propose donc un marché. Si le privé lui livre l’antique statuette, il lui fournira des informations sur la jeune Maya. Il sait que l’affaire Fairbanks est l’obsession de McQueen. Il le laisse ensuite macérer auprès de son homme de main. Furieux, le détective réussit à s’échapper et, après une bonne nuit de sommeil chez Cherry, repart à la chasse aux petits singes.
Lorsque, finalement il réussit à mettre la main dessus, le véritable méchant se fait jour et, comme toujours, McQueen n’a rien vu venir…
 

Enfin, le voila ! Cela fait presque trois ans qu’on l’attendait et je l’ai entre les mains. Je vais enfin savoir qui tire les ficelles de cette histoire d’antiquité chinoise. Vous l’aurez compris, c’est avec fébrilité que j'entreprends la lecture de ce tome 2 des aventures de McQueen. Il faut dire qu’il a tout pour lui. Le héros a une vraie gueule (de macaque) ! L’atmosphère est noire à souhait, mélange des romans de JP Manchette et des films de FF Coppola. Quant à la gente féminine, elle est magnifiquement représentée. Voila pour le casting, à l’intrigue maintenant : notre privé poursuit son enquête à la recherche d’une antiquité chinoise, d’un assistant traître et d’une nièce. Mais cela ne constitue que la partie émergé de l’iceberg et McQueen, toujours affublé du fantôme de son associé, va vite s’en rendre compte.
Coté dessin, Emilio van der Zuiden fait dans le « tout en rondeur », surtout pour les courbes féminines. Le dessinateur belge sait aussi devenir brutal lorsque son personnage se fâche. Il s’amuse aussi à dynamiter la mise en page standardisé de la BD franco-belge jouant sur des doubles pages, des verticales ou des mouvements pour le plus grand plaisir des lecteurs. Une vraie bonne BD policière noire, comme on les aime.

Petite confidence pour conclure : Emilio van der Zuiden prépare déjà son prochain album. Il ne s’agit pas de McQueen mais bien d’un nouveau récit policier. Mais chut ! C’est un secret ! Espérons juste qu’il ne faille pas attendre si longtemps pour le découvrir.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2897

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Krys Farell - Menace biologique
Voir la fiche produit
Krys Farell - Opération Wild Boars
Voir la fiche produit
Quatre larmes sur un voile de ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
michel le singe
Acheter sur BD Fugue
tony rabbit tome 3 - show lapin
Acheter sur BD Fugue
louis
liberge Terpant
Retourner en haut de page