0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Oualou en Algérie

Oualou en Algérie

Scénario : Gyps
Dessin : Lounis Dahmani
Couleurs : Drac et Reiko Takaru
Editions : La Boite à Bulles

Nadir Oualou est un détective privé français, comme il s’use à le revendiquer, qui pour les besoins de son enquête doit se rendre au bled, se confronter à la culture Algérienne et à une page de son histoire des plus sombres: celles des années FIS. Sous un trait humoristique, les auteurs nous font rire mais surtout réfléchir.

C’est dans les caves d’une cité du 9-3 que le détective privé Nadir Oualou a choisi par soucis d’économie d’installer ses locaux. Il est heureux, plein de vie, admiratif de Zidane et se sent plus que jamais français à l’image de son idole. Il est très bien en France et donnerait tout pour éviter de retourner au bled.

 

Jusqu’au jour où Nicole Benamou pousse la porte de son bureau pour le mandater de retrouver sa fille Mina. Rien de plus simple pour Oualou sauf que la fille de Nicole vit en Algérie et qu’elle ne l’a pas vue depuis des années. Et pour cause, Nicole Benamou est mariée à Said Benamou, un ancien membre du Front Islamique du Salut qui a choisi à la naissance de la petite, de rester en Algérie dans les année 90 et d’appliquer strictement les règles politiques et religieuses du FIS.

Nadir Oualou part en Algérie avec de faibles indices mais qui vont lui permettre petit à petit de remonter jusqu’à la jeune fille et aussi de remonter les pages sanglantes de l’histoire de ce pays qu’il ne connait pas.

A l’origine, cet ouvrage fut auto-edité en noir et blanc. Quelle bonne idée que de ressortir ce titre en couleurs ! D ’autant plus maintenant que le sujet est difficile à aborder.

En effet sous la déconnade d’un détective privé à la Jack Palmer, les auteurs Gyps et Lounis Dahmani nous proposent un personnage attachant, caricatural qui passe de stéréotypes en stéréotypes pour nous faire mourir de rire. Ces ennemis, des barbus à la sauce Dalton, dessinés dans un univers simple, efficace, passe-partout.

 

Mais au-delà de cette simplicité ironique, on sent fortement que les auteurs souhaitent mettre le doigt là où ça fait mal. Et tout à coup, le lecteur rentre dans une autre lecture, et la BD se transforme en livre d’histoire pour décrire les pages sombres du FIS et ses conséquences qui, malheureusement, se perdurent à ce jour.

Une belle lecture pour ce livre criant de vérité…. De triste vérité.

 

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

mémoires de Viet Kieu tome 1 - quitter Saigon
Acheter sur BD Fugue
le dessinateur, la colline et le cosmos
Acheter sur BD Fugue
quidam
Gioux The Babe tome 1
Retourner en haut de page