0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Promenade de la mémoire 14 juillet

Promenade de la mémoire 14 juillet

Acheter sur BD Fugue
Promenade de la mémoire 14 juillet
 
Scénario : Collectif
Dessin : Collectif
Couleurs : Collectif
Éditions : Des ronds dans l'O


Promenade des Anglais à Nice, 14 juillet 2016, 22h30, un attentat terroriste : 86 décès et 458 blessés. Des ronds dans l’O donne la parole à six témoins, six témoignages illustrés par six artistes ; le résultat est bouleversant.
 

Lisa, Patrick, Anne, Seloua, Franck, Didier témoignent en tant que victimes. Ils ont tous vécu l’horreur de « l’évènement catastrophe » du 14 juillet, moment qui se voulait festif et joyeux, qui leur a valu de perdre un membre de leur famille et/ou un pan de leur personnalité.
Ainsi, on ne peut être que touché par le récit d’Anne qui apprend par la presse le 15 juillet au matin le décès de sa fille, Camille, alors qu’elle se trouve en vacances en Norvège. La mère endeuillée devait passer le cercle polaire arctique ce 14 juillet, jour de la sainte Camille… Le lecteur rencontre également Seloua qui se voit violemment mise au ban de l’amphithéâtre, dans lequel des familles de victimes ont été rassemblées, en raison de son origine maghrébine alors qu’elle attend fébrilement des nouvelles de sa sœur disparue. Elle apprendra plus tard son décès, son corps ayant été identifié grâce à l’ADN de sa nièce. Franck relate aussi toute l’épouvante qu’il a vécue comme sapeur-pompier professionnel présent sur les lieux, et explique sa difficile reconstruction après un tel traumatisme. Les histoires présentées sont alors toutes plus émouvantes et éprouvantes les unes que les autres tant leurs maux transparaissent au travers de leurs mots mis en dessins.
 

L’initiative de cet ouvrage revient à l’association « Les militants du souvenir » avec son président Séraphin ALAVA, professeur de l’Université de Toulouse et membre de la chaire UNESCO de prévention des radicalisations et de l’extrémisme violent, en collaboration avec Isabelle SERET, journaliste et sociologue clinicienne formée à la victimologie, qui s’est chargée de recueillir les divers témoignages. Promenade de la mémoire poursuit un double objectif : un nécessaire devoir de mémoire, mais également une dénonciation des radicalisations, tout en évitant les amalgames comme le rappelle Boris CYRULNIK, neuropsychiatre et père de la résilience dans la préface. Les six témoignages illustrent admirablement ces visées car « l’absence de mots provoque des maux » précise Isabelle SERET dans la postface. Témoigner sert également d’exutoire aux victimes comme le revendique Seloua au sujet de sa sœur disparue : « Je veux donner un sens à sa mort ».
 

 
Enfin, l’illustration de ces récits est à la hauteur du projet. Les six artistes, Alexis SENTENAC, Edmond BAUDOIN, Céline WAGNER, Jeanne PUCHOL, Joël ALESSANDRA, et Alexis ROBIN, chacun avec leur style et leur sensibilité utilisent des langages et des techniques pluriels, de l’aquarelle à l’encre de chine, du récit de vie à l’expression de visions obsessionnelles en passant par le pastiche d’œuvres majeures picturales à l’image de la palette d’émotions qui assaillent les victimes.
Cette bande dessinée ne peut laisser quiconque indifférent tant sa dimension humaniste est prégnante.

Lydie et Nicolas
 
 


Nicolas
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5075

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Chroniques AméricainesTome 1
Voir la fiche produit
Hôtel GRUNDSTONE
Voir la fiche produit
coeur de glace ; et autres histoires de demain
Acheter sur BD Fugue
Chi - coffret 4 carnets
Acheter sur BD Fugue
bizzari
galland bizzarri
Retourner en haut de page